Amende de 40 000 dollars pour Xittel Télécommunications

L’entreprise Xittel Télécommunications, de Trois-Rivières, a réglé une réclamation pour copie non autorisée de logiciel sous licence avec l’organisation Business Software Alliance (BSA), ce qui lui coûtera 40 000 dollars.

Selon BSA, Xittel a aussi accepté de supprimer toutes les copies sans licence de logiciels, d’acheter toutes les licences requises pour se conformer, et de s’engager à mettre en œuvre des pratiques de gestion des actifs logiciels (GAL).

L’organisation soutient que l’usage de logiciel sans licence lui a été signalé par un rapport confidentiel sur son site www.nonaupiratage.ca.

« Le règlement annoncé aujourd’hui est la conséquence du programme de mise en application qui enquête sur les allégations de sous-acquisition de licences, une forme de violation du droit d’auteur qui se produit lorsqu’un logiciel est installé sur plusieurs ordinateurs sans autorisation appropriée. En vertu de la Loi sur le droit d’auteur canadienne, la sous-acquisition de licences peut donner lieu à des amendes allant jusqu’à 20 000 dollars pour chaque titre de logiciel copié illégalement.

Selon des données publiées conjointement par BSA et par le cabinet d’études IDC en mai 2010, le piratage de logiciel demeure un grave problème au Canada. Selon cette étude, 29 % des logiciels PC installés sur des ordinateurs au Canada en 2009 étaient piratés, ce qui représente une valeur d’environ 943 millions de dollars américains.

De plus, une autre étude des mêmes partenaires et publiée en septembre 2010, soutient qu’une réduction du taux de piratage de 10 points de pourcentage sur quatre ans au Canada entraînerait d’ici 2013 la création d’environ 6 445 emplois en haute technologie, plus de trois milliards de dollars américains en nouvelle activité économique et près de 1,5 milliard de dollars américains en nouvelles taxes.

L’organisation Business Software Alliance est porte-parole de l’industrie mondiale du logiciel et de ses partenaires constructeurs auprès des pouvoirs publics et sur le marché international. La BSA compte parmi ses membres des entreprises telles qu’Adobe, Altium, Apple, Autodesk, Bentley Systems, Cisco, Corel, Dell, HP, IBM, Intel, Intuit, Kaspersky Lab, McAfee, Microsoft et Symantec.

Denis Lalonde
Denis Lalondehttp://www.directioninformatique.com
Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde

Articles connexes

GSoft parmi les sociétés les mieux gérées au Canada

L'entreprise de logiciels montréalaise GSoft fait partie des sociétés les mieux gérées au Canada par selon le classement de Deloitte. L'entreprise a enregistré plus de 100M de dollars de revenus en 2021 et prévoit engager plus de 200 nouveaux talents au cours de la prochaine année.

Google et GitHub proposent de réduire le piratage de chaînes d’approvisionnement

Trois grandes entreprises informatiques ont proposé un moyen de créer des versions d’applications inviolables qui réduisent les risques de piratage des chaînes d'approvisionnement, comme celui contre la chaîne de SolarWinds.

Booxi et Shaddari accompagnées par Google

Google a annoncé hier la deuxième cohorte d'entreprises en démarrage qui participeront à son programme d’accompagnement Google Cloud Accelerator.

Le cheval de Troie Gh0stCringe requiert des interventions

Les administrateurs de bases de données sont invités à renforcer leur sécurité informatique contre un logiciel de type cheval de Troie nommé Gh0stCringe.

Ukraine : ESET découvre un quatrième logiciel effaceur

Un quatrième type de logiciel effaceur de données et une fausse mise à jour antivirus Windows utilisés contre des organisations de l’Ukraine ont été découverts par des chercheurs en sécurité informatique de la firme ESET.