NCR Canada vise de nouveaux marchés


Denis Lalonde - 02/06/2011

Entrée en poste au début de l’année, la présidente de NCR Canada, Linda Fitzgerald, veut que l’entreprise de produits libre-service conserve ses bases tout en réalisant des percées dans de nouveaux marchés.

« Nous sommes connus au niveau financier, puisque nous fabriquons des guichets automatiques. Les gens connaissent également les caisses libre-service dans les marchés d’alimentation ou les postes d’enregistrement dans les aéroports. Mais mon rôle est d’amener nos produits dans d’autres marchés », explique Mme Fitzgerald en entrevue dans les bureaux de Direction informatique.

Cette dernière estime que NCR Canada n’est pas très présente dans les marchés gouvernementaux et de la santé, notamment. Elle vise en fait toutes les organisations qui pourraient avoir besoin de kiosques libre-service, ce qui signifie que les possibilités sont énormes.

« On peut penser à Postes Canada, aux loteries, au transport en commun et aux services municipaux. Il s’agit de marchés cibles où nous nous pourrions étendre nos activités », dit-elle. Avec la technologie de NCR, il deviendrait par exemple possible d’automatiser certains services actuellement offerts par le personnel régulier de Postes Canada. Mme Fitzgerald précise que les produits postaux de l’entreprise sont déjà utilisés aux États-Unis.

NCR Canada est une filiale de l’entreprise américaine NCR, basée à Duluth, dans l’État de la Géorgie. L’entreprise compte 21 000 employés dans plus de 100 pays, dont environ 1 000 au Canada, et a déclaré des revenus de 4,81 milliards de dollars américains et un bénéfice net de 134 millions de dollars en 2010.

L’apport des marchés émergents

La nouvelle présidente, qui est d’origine montréalaise et s’exprime parfaitement dans les deux langues officielles, souligne le fait que la mobilité prend de plus en plus de place dans les solutions libre-service, notamment dans les marchés émergents.

« Il s’agit d’une plateforme complémentaire aux services que nous offrons déjà. Si on regarde les marchés bancaire et du commerce de détail, il est possible de faire des transactions avec des téléphones mobiles. C’est alors notre travail de faire connaître nos produits à nos clients », raconte-t-elle.

Linda Fitzgerald affirme que dans les marchés émergents, les gens utilisent leur téléphone comme leur portefeuille, ce qui explique que 75 % du chiffre d’affaires de NCR provient de l’extérieur de l’Amérique du Nord.

« NCR a investi beaucoup dans les marchés émergents depuis 2009. Ces pays ont sauté quelques étapes par rapport à ce qui se fait en Amérique du Nord, où d’autres modes de paiement sont déjà bien établis. On peut donc montrer ce qu’on fait dans ces pays à nos clients nord-américains, qui aiment beaucoup savoir quelles sont les produits novateurs en vigueur dans d’autres pays », dit-elle.

Sans oublier l’émergence des codes à barres à deux dimensions (Codes QR) et les technologies d’authentification NFC (communications en champ proche, ou near field communications).

Produits complémentaires

En plus des produits libre-service, Linda Fitzgerald veut miser sur les produits complémentaires qui peuvent accompagner les kiosques et autres appareils libre-service, comme les logiciels de marketing.

« Les détaillants veulent savoir comment attirer les consommateurs dans leurs magasins et sur leur site Web, comment les attirer grâce à la mobilité… Ils veulent des outils d’analytique qui complètent nos systèmes de paiement libre-service », dit-elle.

À son avis, les détaillants qui souhaitent attirer une clientèle plus branchée optent davantage pour les produits libre-service au moment de renouveler des équipements désuets.

« L’objectif est de devenir capable d’augmenter la valeur du panier d’achat moyen », dit-elle, sans avancer de chiffres sur les bénéfices présumés de l’adoption de produits libre-service sur le comportement des clients.

Linda Fitzgerald précise que NCR Canada a des objectifs de croissance de son chiffre d’affaires de 15 à 20 % par année.

Un long parcours

Les projets ne manquent donc pas pour la nouvelle présidente, qui était auparavant directrice des ventes au Canada du groupe Systèmes personnels chez Hewlett-Packard. Elle a également travaillé chez Sun Microsystems, où elle était responsable des équipes d’entreprise et de ventes du marché intermédiaire. Auparavant, elle a occupé des postes de direction chez GE Capital IT Solutions, Entourage Technology Solutions et Compuware Corporation.

Linda Fitzgerald est titulaire d’une licence de commerce en Sciences du marketing et de l’informatique de l’Université McGill. Elle remplace Luc Villeneuve, qui a quitté ses fonctions l’automne dernier pour accepter une promotion à titre de président de NCR Europe.




Tags: , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW