Dépassements de coûts en TI: Le SFPQ réclame une enquête publique


Denis Lalonde - 15/01/2013

Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ) réclame la tenue d’une enquête publique sur l’octroi des contrats gouvernementaux dans le domaine des technologies de l’information (TIC).

Le syndicat dit ainsi vouloir faire la lumière sur les perpétuels dépassement de coûts dans les projets informatiques du gouvernement du Québec.

Dans une lettre adressée au Conseil du trésor, le syndicat enjoint au gouvernement d’instaurer le plus tôt possible, un processus d’enquête publique sur la sous-traitance en informatique, qui pourrait se traduire par l’ajout d’un mandat à la Commission Charbonneau qui enquête actuellement sur le secteur de la construction routière.

« Considérant les très nombreux projets informatiques tombés à l’eau après des dépenses faramineuses et des échéanciers non respectés ainsi que le manque de concurrence fréquent dans les appels d’offres en informatique, il est plus que temps d’enquêter sur l’octroi de ces contrats et de mettre un terme aux gaspillages des deniers publics », a déclaré la présidente générale du SFPQ, Lucie Martineau, dans un communiqué.

Le SFPQ rappelle que les indices témoignant d’une perte de contrôle de l’État sur les dépenses en technologies de l’information ont été révélés en 2011 par le Vérificateur général du Québec, Renaud Lachance et en 2012 par le Vérificateur général par intérim Michel Samson.

Dans le premier cas, M. Lachance notait entre autres que le salaire versé par le gouvernement aux employés des entreprises privées se situait entre 400 et 950 dollars par jour, comparativement à entre 215 et 475 dollars par jour pour le personnel de la fonction publique.

En novembre dernier, M. Samson notait que l’attribution et la gestion des contrats en TIC comportait de nombreuses lacunes.

« Le recours aux sous-traitants pour des travaux récurrents en informatique, comme le soutien aux usagers par exemple, coûte deux fois plus cher en moyenne que le personnel en interne », soutient Mme Martineau.

Elle ajoute que tout comme pour l’industrie de la construction (avec la Commission Charbonneau), une commission d’enquête publique est nécessaire pour faire la lumière sur l’attribution des contrats informatiques.

La présidente générale du SFPQ dénonce le manque de transparence qui règne dans l’attribution des contrats et estime que les dépenses en sous-traitance en TI dans la fonction publique s’élèvent à environ 500 millions de dollars par année.

À lire également sur le même sujet :

L’attribution des contrats en TIC comporte de nombreuses lacunes




Tags: , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW