Capital de risque : Le marché se stabilise en 2012


Denis Lalonde - 25/02/2013

L’industrie du capital de risque au Canada a généré des investissements totalisant 1,47 milliard de dollars en 2012, soit un montant légèrement inférieur à celui obtenu en 2011.

L’an dernier, l’industrie du capital de risque avait en effet généré des investissements de 1,51 milliard de dollars, selon des données de Thomson Reuters compilées pour le compte de l’Association canadienne du capital de risque et de l’investissement privé.

Au Québec, les collectes de fonds en capital de risque ont totalisé 924 millions de dollars en 2012, soit 52 % du total canadien de 1,78 milliard de dollars. (Source: Thomson Reuters, 2013)

La part du lion aux TI

L’industrie des technologies de l’information (TI) a encore une fois récolté la part du lion en 2012 avec des investissements de 719 millions de dollars dans 180 entreprises, soit 6 % de plus que les 678 millions de dollars récoltés un an plus tôt. L’activité liée aux TI a absorbé 49 % de tous les capitaux investis en capital de risque au Canada en 2012.

Le secteur biopharmaceutique, des appareils médicaux et des sciences de la vie a quant à lui récolté des investissements de 368 millions de dollars dans 58 entreprises, un peu moins que les 376 millions obtenus en 2011. La part de marché du secteur est de 25 %.

Au troisième rang, l’activité de capital de risque dans les technologies propres a fondu de 43 % à 144 millions de dollars, elle qui était de 254 millions en 2011, pour une part de marché de 10 %.

Les investissements en capital de risque dans les secteurs non technologiques ont totalisé 224 millions de dollars, comparativement à 172 millions en 2011, ce qui constitue une augmentation de 30 %. La part de marché de ce secteur est d’environ 15 %.

Le financement moyen par entreprise s’est chiffré à 3,7 millions de dollars en 2012, comparativement à 3,8 millions de dollars en 2011.

Hausse en Ontario, baisse au Québec

L’Ontario a dominé l’industrie du capital de risque en 2012 en attirant des investissements de 603 millions de dollars, par rapport à 564 millions de dollars un an plus tôt, ce qui constitue une augmentation de 7 %.

Le Québec vient au second rang à 409 millions de dollars, soit 16 % de moins que les 486 millions de dollars investis en 2011.

À l’échelle nord-américaine, l’Ontario et le Québec se classent respectivement en 6e et en 11e position. C’est la Californie qui domine encore une fois le palmarès, ayant reçu des investissements de 14,1 milliards de dollars, suivie du Massachusetts (3,07 milliards), de l’État de New York (1,86 milliard), de l’État de Washington (931 millions) et du Texas (926 millions).

Fait à noter, le marché américain du capital de risque a fléchi de 10 % en 2012.

Pour l’ensemble du Québec, c’est le secteur traditionnel qui domine avec des investissements de 151 millions de dollars, en hausse de 60 % sur un an. L’industrie des technologies de l’information suit avec 124 millions de dollars, en baisse de 22 % par rapport à 2011.

La grande région de Montréal s’est classée au deuxième rang derrière celle de Toronto en 2012, ayant recueilli 254 millions de dollars, soit 17 % de tous les investissements canadiens en capital de risque. Toronto a de son côté obtenu 363 millions de dollars, soit 25 % des investissements canadiens.

Plus de la moitié des collectes de fonds au Québec

Au Canada, les collectes de fonds en capital de risque ont totalisé 1,78 milliard de dollars en 2012 (voir tableau), comparativement à 1,05 milliard de dollars un an plus tôt, en hausse de 69 %. De ce nombre, le Québec a recueilli 924 millions de dollars, soit 52 % du total canadien. Cela fait dire à Finances et Économie Québec qu’il est permis d’envisager des investissements importants dans la province au cours de la prochaine année.


Tags: , , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW