À surveiller au lancement de Microsoft Office 2016 avec Windows 10

30/06/2015 - Jeff Jedras

Commandité Rogers

Même si Windows 10 retiendra la plus grande partie de l’attention au moment où Microsoft Corporation dévoilera son système d’exploitation mis à jour plus tard cette année, c’est avec Office 2016 – la suite bureautique modifiée de façon semblable – que vos utilisateurs passeront la plupart de leur temps.


À quoi pouvons-nous nous attendre dans Office 2016? Et bien, l’édition Windows de la suite bureautique est offerte depuis plus d’un mois aux abonnés d’Office 365 Entreprise dans une version expérimentale. Nous avons donc une bonne idée du produit. Alors que la version complète de la suite sera lancée au second semestre de 2015, la version expérimentale comprend Access, Excel, Skype Entreprise, OneNote, Outlook, PowerPoint, Publisher et Word.

Bureautique, logiciels, Office

Image : Thinkstock

Cette version est davantage destinée aux développeurs et aux professionnels des TI plutôt qu’aux utilisateurs finaux. C’est pourquoi dans un blogue annonçant son lancement, Kirk Koenigsbauer, de Microsoft, a mis en valeur les caractéristiques susceptibles de les intéresser.

En premier lieu, on a voulu d’abord appliquer des caractéristiques associées à la classification et à la politique de protection contre la perte de données (DLP) à Word, Excel et PowerPoint. Ces caractéristiques se retrouvent déjà dans Exchange, Outlook, OneDrive Entreprise et SharePoint.

« Grâce à ces nouvelles capacités, les administrateurs des TI peuvent créer, gérer et mettre en œuvre des politiques pour la création de contenu et le partage des documents — et les utilisateurs finaux voient les conseils relatifs à la politique ou aux limites de partage lorsque les applications détectent une possible infraction à la politique, » a mentionné M. Koenigsbauer.

On a apporté des améliorations techniques importantes à Outlook. Le protocole MAPI-HTTP remplace la synchronisation RPC par un nouveau protocole pour la connectivité Exchange/Outlook, les appels au réseau d’avant-plan ont été éliminés pour améliorer la fiabilité, le soutien avec l’authentification multifactorielle au moyen de l’intégration avec la bibliothèque d’authentification Active Directory est maintenant possible, il faut moins de temps pour télécharger et afficher les messages, l’espace de stockage simplifié sur les appareils a été réduit et la recherche a été renforcée.

Les gestionnaires des TI disposeront d’un éventail de nouvelles caractéristiques de déploiement « Démarrer en un clic » offert aux clients abonnés à Office 365. Ces caractéristiques comprennent le service de transfert intelligent en arrière-plan pour empêcher la congestion sur le réseau, la gestion améliorée de la distribution grâce à une meilleure intégration avec ConfigMgt, la souplesse de gestion des mises à jour et la gestion d’activation simplifiée par l’intermédiaire du portait des administrateurs d’Office 365.

Pour ce qui est des macros et des compléments, on n’a rien ajouté et on a conservé ceux qui existent déjà, ce qui est un bon élément de stabilité. On a réglé des problèmes de visibilité Outlook et on a pensé à un nouveau thème foncé destiné aux utilisateurs ayant une déficience visuelle. Finalement, la protection de la gestion du droit à l’information a été ajoutée aux fichiers Visio, ce qui permet une protection en ligne et hors ligne.

« Il ne s’agit là que de quelques nouvelles capacités que les développeurs et professionnels des TI pourront expérimenter dans la version expérimentale, » a indiqué M. Koenigsbauer.

C’est là le menu pour les TI. Maintenant, qu’en est-il de la convivialité et de l’interface utilisateur? Les premières observations montrent de nouvelles applications plus colorées dans un thème de couleurs remplaçant l’ancien qui était principalement blanc (et qui est encore offert) avec une interface par défaut plus colorée qui emploie la couleur originale de la zone du ruban et de la barre de titre. Dans les rubans Excel, Word, PowerPoint, Project et Visio, on note la nouvelle fonction « Dites-moi ce que vous voulez faire » qui vous permet de taper ce que vous voulez faire et d’obtenir de l’aide à ce sujet.

La zone « en coulisses » à partir de laquelle vous imprimez ou enregistrez les documents a été améliorée et présente maintenant une vue d’ensemble de l’emplacement et les droits sur les fichiers ouverts récemment. On a aussi facilité l’ajout de pièces jointes à un message, et on a simplifié Outlook au moyen d’une nouvelle interface épurée inspirée des appareils mobiles.

Ces changements, qui n’ont rien de novateur mais qui semblent pratiques, ne semblent pas suffisants pour donner lieu à une mise à niveau. Cette version intéressera plus les utilisateurs d’Office 2011 que ceux qui emploient Office 2013. En effet, la suite 2013 est relativement nouvelle. De nombreuses entreprises ont peut-être droit à une mise à niveau gratuite selon leur type de licence.

Comme il reste encore quelques mois avant le lancement officiel, c’est maintenant le temps pour les professionnels des TI de télécharger Office 2016 et de le mettre à l’épreuve, et aussi de travailler avec un partenaire de confiance comme Rogers.


Mots-clés: , , , , , , ,
Jeff Jedras

Jeff Jedras

Jeff Jedras est le rédacteur en chef adjoint chez IT World Canada. Il participe principalement aux portails Computer Dealer News et ITbusiness.ca, où il couvre les domaines de la revente et des petites et moyennes entreprises.