Gestion : déléguer un peu, beaucoup, passionnément?

17/09/2018

Geneviève Dicaire

Geneviève Dicaire

BILLET D’EXPERT – Si vous êtes comme la plupart des gestionnaires informatiques, vous êtes occupés, pris entre les idées, les budgets, l’équipe, les clients, les autres départements… Je ne me trompe sûrement pas en disant que vous désirez créer de la valeur pour l’organisation dans laquelle vous êtes, et que vous peinez parfois à le faire… par manque de temps.

Une façon d’avoir plus de temps est d’en faire moins, ou de le faire mieux. Et un moyen concret est de déléguer.

Généralement les gestionnaires délèguent peu ce qu’ils font bien, ce qu’ils aiment et/ou ce sur quoi ils ont de la pression, ou encore ce qui risque d’ajouter plus de pression sur leur équipe.

Rien de plus normal et de plus… stressant.

Ce billet rappelle les désavantages et les avantages de déléguer, ainsi que deux clés qui permettent de déléguer efficacement.

Les désavantages de déléguer

  • Perte de temps

Au début il faut investir en formation. C’est souvent ce qui freine, car sous pression et en manque de temps, le gestionnaire ne souhaite généralement pas passer plus de temps à expliquer qu’à faire.

  • Risque d’erreur

Selon votre tolérance et la culture de l’entreprise, les erreurs sont plus ou moins bien perçues. Encore une fois selon la pression que l’on se met ou qui est subie (généralement sur le succès et le bien paraître), le gestionnaire peut être plus ou moins enclin à prendre le risque de faire des erreurs.

Les avantages de déléguer

  • Diminuer son stress

Mieux dormir, être plus patient, avoir de meilleures relations… ce n’est pas rien!

  • Travailler moins

Une soirée de congé, une fin de semaine au complet? Tentant n’est-ce pas?

  • Augmenter son énergie

Être plus heureux, avoir plus de temps pour faire ce qui nous anime augmente notre énergie.

  • Plus fier de soi

En déléguant plus, vous concentrer vos efforts à des endroits plus ciblés, ce qui vous rend plus productifs. Une meilleure reconnaissance personnelle!

  • Faire avancer sa carrière

Parce que vous pourrez développer d’autres compétences, passer du temps à réseauter, à connecter avec vos clients, vos collègues, votre patron.

Vous avez une décision à prendre dès maintenant : préférez-vous les désavantages ou les avantages de déléguer?

Si vous êtes plutôt du côté des avantages, continuez la lecture pour découvrir les deux clés qui permettent de déléguer un peu, passionnément ou beaucoup!

1. Confiance

On délègue lorsqu’on a confiance que l’autre personne peut livrer.

  • Pensez à une tâche que vous aimeriez déléguer.
  • Pensez aux caractéristiques de la personne à qui vous aimeriez déléguer cette tâche.
  • Regardez à l’intérieur de votre équipe, mais peut-être aussi dans d’autres départements si quelqu’un correspond à peu près à cela.
  • Choisissez une personne.
  • Faites une petite liste des caractéristiques, des forces et des compétences nécessaires pour effectuer la tâche, surlignez celles que la personne a déjà.
  • Décidez si vous êtes prêt à prendre le risque de déléguer à cette personne en fonction du résultat de l’étape précédente, sinon peut-être pourriez-vous déléguer une petite partie? Un petit projet? Pouvez-vous faire un plan de développement de compétences pour cette personne?

En résumé, prenez du recul, choisissez la meilleure personne, faites un plan, passez à l’action sur ce plan.

2. Clarté

Une erreur fréquente est l’action que l’on pose tout de suite après avoir décidé de déléguer! On donne tout le dossier, sans nécessairement beaucoup d’explications, et on espère que cela réussisse.

L’approche qui fonctionne le mieux pour moi est :

  • Définir vos attentes en termes d’échéances et de livrables.
  • Faire des suivis en cours d’exécution pour éviter les surprises et se donner la possibilité de réajuster.
  • Définir les livrables et les mesures de succès.
  • Supporter l’autre – être présent.

Ici il y a un peu d’art et un peu de science… selon chaque personne ce sera différent, mais ce qui est commun est de trouver un équilibre entre « être tellement détaillé que je fais pour l’autre – à la place de l’autre » et « ne donner aucun détail et m’attendre à des résultats qui correspondent à mes attentes ».

En conclusion

Pour gérer le risque de déléguer, assurez-vous d’avoir assez confiance et offrez de la clarté dans vos consignes. De plus, débutez avec un petit projet, ou un sous-projet dans un dossier.

Je vous souhaite tous les avantages de déléguer!

Pssstt : plein de trucs à apprendre en ligne sur le site de l’Académie Unique coaching!


Tags: , , , , , , , , , , , , ,
Geneviève Dicaire

Geneviève Dicaire

Riche d’une expérience de plus de 15 ans dans le milieu des technologies de l’information (TI), Geneviève a un parcours de programmeuse et de gestionnaire de projets, puis de directrice des opérations TI, entre autres chez Ubisoft Montréal. Auteure, formatrice et coach professionnelle certifiée, Geneviève accompagne les gestionnaires dans le développement de leurs compétences de gestion, de leadership, ainsi que pour développer les comportements qui permettent de transformer leurs relations de collaboration avec leur environnement. Suivre Geneviève sur Twitter : @GenDicaireCoach
Google+ WWW