Êtes-vous plutôt orientés sur les résultats?

10/06/2015

Geneviève Dicaire

Geneviève Dicaire

BLOGUE – Pour faire suite à mon billet sur LinkedIn au sujet de la différence entre être plutôt orienté vers les solutions ou plutôt orienté sur les résultats.

Essentiellement, la personne plutôt orientée vers les solutions sera celle qui puisera dans les problèmes expérimentés par le passé et tentera d’en comprendre les causes. Son objectif est de trouver les meilleures solutions pour éviter que ces « erreurs » ne se reproduisent plus dans le futur.

La personne plutôt orientée vers les résultats sera celle qui a bien conscience des problèmes passés, et malgré cela, elle concentrera plutôt son travail sur ce qui a fonctionné. Son objectif est de répéter ce qui fonctionne. Pour ce faire, elle adaptera les méthodes à succès de projet en projet, de dossier en dossier.

Gestion des équipes, communication

Restons donc du côté résultats. Qu’est-il possible de faire en amont pour créer plus de projets et dossiers à succès? Comment faire concrètement pour adapter les recettes gagnantes des autres?

Attention, si vous êtes du type qui préfère contrôler toute l’information, vous n’allez peut-être pas être à l’aise avec mon approche. En même temps, si vous contrôlez, c’est probablement qu’à quelque part les résultats sont très importants pour vous, alors osez ?

1. Transmettre la réalité aux membres de votre équipe

L’essentiel pour mener à bien tout objectif, peu importe sa taille, est sa clarté. Et ce qui complique la définition de la clarté, c’est que ce qui est clair pour moi ne l’est pas nécessairement pour vous. Il faut donc l’adapter en fonction de l’individu. Ce qui est beau par contre avec la clarté, c’est qu’un individu, quel qu’il soit, comprend ce qu’il a à comprendre quand il est placé devant la réalité.

Je me souviens, lorsque j’étais programmeur avoir vraiment minimisé une partie de l’application. Arrivée chez le client, je me suis rendue compte que c’était LA fonctionnalité qui était utilisée plusieurs fois par jour… Avoir vu cela « avant » j’y aurais probablement passé plus de temps.

Ce que j’ai vécu, est un bon exemple de : si j’avais visité les lieux, en fait si toute l’équipe avait visité les lieux AVANT de livrer le système, chacun aurait compris la réalité et aurait pu mieux la transmettre dans son expertise.

Maintenant, je comprends que cela n’est pas toujours possible d’aller sur le terrain, mais vous, gestionnaires, que pouvez-vous faire pour transmettre au mieux la réalité à votre équipe? Comment votre équipe, que vous connaissez, peut peut-être faire sa propre traduction en fonction de son expertise?

Requête du coach :
Comment pouvez-vous faire « vivre » la réalité à votre équipe pour les problématiques importantes du projet?

Quelques exemples : les inclure dans des interventions avec le client, les faire discuter avec les futurs clients du projet (ou usagers), aller les faire asseoir un ou deux jours par semaine dans le département client, aller sur place, leur montrer le résultat final en plein utilisation, etc.

2. Intégrer ce qui fonctionne pour d’autres

Quels sont les facteurs de succès des projets qui vous entourent et qui sont les promoteurs de ces facteurs? Avez-vous remarqué que souvent on se retourne vers les mêmes personnes? Qui sont ces gens qui ont du succès dans votre entourage? Comment communiquent-ils? Comment s’organisent-ils? Bref, comment font-ils?

Requête du coach :
Trouver un promoteur de succès et tenter de le/la suivre durant une période de temps; quelques heures, quelques jours, ou encore à des moments précis. Ne me dites pas que vous n’avez pas le temps. Quelle est l’importance d’augmenter vos chances de succès? Cela devrait être dans vos priorités dès aujourd’hui.

Alors chef de projet, je me souviens d’avoir donné et reçu beaucoup de conseils. C’est seulement au moment où j’ai assisté à des rencontres de lancement de projet ou de planification menées par des collègues qui avaient du succès que j’ai pu intégrer des exemples et des façons de faire que j’ai pu récupérer par la suite.

Honnêtement, diriez-vous non à une demande ressemblant à : « J’aimerais m’améliorer et prendre exemple sur ta façon de communiquer les enjeux du projet. Pourrais-je assister à une de tes rencontres de lancement de projet à titre d’observateur? ».

Finalement cela revient à une seule chose, (faire) vivre la réalité. Plus vous aurez des équipiers conscients de ce qu’ils font, et de pourquoi ils le font, plus ils fourniront un service hors pair, car tout sera très concret pour eux. En informatique, et c’est probablement applicable dans plusieurs autres domaines, j’ai vu des gens développer des systèmes pour un sujet dont ils ne comprenaient même pas la base, comment pourraient-ils livrer les meilleurs résultats?

Requête bonus :
Comment pouvez-vous apprendre et transmettre le vrai objectif d’affaires de vos projets?

Vivre la réalité c’est aussi d’aller expérimenter autre chose, dans d’autres équipes ou avec d’autres gestionnaires comme vous. Prenez exemple, sortez de votre cocon et apprenez!

Bon succès!

Comment faites-vous pour transmettre la réalité à votre équipe? Quels sont les exemples que vous avez déjà vu?

 

Vous voulez bénéficier de plus d’article comme celui-ci? Lisez mes autres billets sur Direction Informatique, mon blogue ou encore mon livre.


Tags: , , , , , , , , , , , ,
Geneviève Dicaire

Geneviève Dicaire

Geneviève Dicaire est coach professionnelle chez Unique coaching.

Pour suivre Geneviève dans Twitter : @GenDicaireCoach


Google+ WWW