Quelle est la juste valeur du titre de Facebook? 13,80 dollars…


Denis Lalonde - 25/05/2012

Alors que les investisseurs faisaient la queue dans l’espoir de pouvoir acheter des actions de Facebook à 38 dollars américains chacune en vue de l’entrée en Bourse de l’entreprise le 18 mai dernier, peu d’entre eux ont pris le temps de se poser « la » question. Quelle est la valeur réelle du titre de Facebook?

À en croire le chroniqueur
Mark Hulbert, du site Internet financier américain MarketWatch, cette juste valeur pour le titre de Facebook est de 13,80 dollars américains*.

Comment arrive-t-il à faire ce calcul? En se basant sur une étude publiée il y a quelques jours et intitulée Post-IPO Employment and Revenue Growth for U.S. IPOs, June 1996–2010 (Croissance de l’emploi et des revenus suivant un premier appel public à l’épargne (p.a.p.e.) pour les p.a.p.e. américains, Juin 1996-2010).

Selon les conclusions de l’étude, les revenus des entreprises bondissent en moyenne de 212 % dans les cinq années suivant leur entrée en Bourse. Comme la société dirigée par Mark Zuckerberg a fait état de revenus de 3,71 milliards de dollars américains en 2011, M. Hulbert estime que ce montant aura plus que triplé à 11,58 milliards de dollars dans cinq ans.

Le chroniqueur compare ensuite Facebook à Google et soutient que la société Internet possède un ratio valeur/revenus de 5,1. C’est-à-dire que la valeur de la capitalisation boursière de Google égale à 5,51 fois ses revenus annuels.

En donnant à Facebook un ratio similaire, M. Hulbert estime que dans 5 ans, la valeur boursière du numéro un mondial des réseaux sociaux sera de 63,8 milliards de dollars, elle qui était de 90,55 milliards de dollars à la fermeture des marchés le 24 mai…

Avec une capitalisation boursière de 63,8 milliards de dollars, si le nombre d’actions en circulation de Facebook demeure stable d’ici cinq ans, la valeur du titre sera de 23,26 dollars.

Rendement moyen de 11 % par année

Or, qui voudra des actions de Facebook si celles-ci ont une valeur de 31,76 dollars en ce moment et sont condamnées à reculer à 23,26 dollars d’ici cinq ans?

Le chroniqueur soutient que pour attirer les investisseurs, une entreprise doit offrir un rendement annuel moyen de 11 % sur cinq ans, ajoutant qu’il s’agit d’une moyenne à long terme pour les sociétés à capital ouvert aux États-Unis.

Pour que Facebook réalise un rendement semblable et arrive à 23,26 dollars dans cinq ans, le titre devrait se négocier à 13,80 dollars en ce moment…

Bien sûr, Facebook pourrait faire mieux, ou beaucoup mieux que la moyenne. Toutefois, à la lumière d’un article de l’agence de presse Reuters paru cette semaine, un analyste de Morgan Stanley, meneur du syndicat bancaire chargé de l’introduction en Bourse de Facebook, a dévoilé de mauvaises nouvelles à certains de ses principaux clients. À quelques jours de l’entrée en Bourse, l’analyste Scott Devitt a en effet réduit ses prévisions de revenus pour le site de réseautage aux 900 millions d’utilisateurs actifs.

Il n’en fallait pas plus pour que des investisseurs intentent un recours collectif, estimant avoir été floués dans ce dossier, n’ayant pas été informés de ces précieuses données. Facebook a déjà affirmé que la poursuite était sans fondement et que la société allait se défendre « vigoureusement ».

* Tous les montants sont en dollars américains.

À lire également sur Facebook

Facebook : 19 milliards de dollars partis en fumée
Entrée en Bourse de Facebook : Alerte à l’hameçonnage
Facebook : Un recours collectif assombrit l’entrée en Bourse
Faible hausse du titre de Facebook après son entrée en Bourse
Facebook relève le prix de son p.a.p.e.
Entrée en Bourse : Facebook vaudra entre 77 et 96 milliards de dollars
Le bénéfice net de Facebook diminue de 12 %
Microsoft cédera des brevets d’AOL à Facebook
Facebook acquiert Instagram
Entrée en Bourse : Facebook veut lever 5 milliards de dollars

Pour consulter l’édition numérique du magazine de mai 2012 de Direction informatique, cliquez ici




Tags: , , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW