L’ADRIQ s’ajuste aux défis actuels


Denis Lalonde - 11/04/2011

L’Association des directeurs de recherche industrielle du Québec (ADRIQ), devient l’Association pour le développement de la recherche et de l’innovation du Québec, ce qui lui permet de conserver son acronyme en modifiant sa mission.

« Nous voulions un vent de changement, de rajeunissement et d’adaptation aux défis actuels. L’innovation, au niveau mondial, devient l’instrument principal de développement des sociétés et c’est pourquoi nous avons mis le changement de dénomination à l’ordre du jour », a expliqué le président-directeur général de l’organisme, Jean-Louis Legault, à l’occasion de l’assemblée annuelle de l’organisme le 5 avril.

M. Legault a ajouté qu’« avec le dévoilement de son nouveau nom, l’ADRIQ met également de l’avant son nouveau plan stratégique triennal et se dote d’une mission actualisée plus large en proposant de soutenir et promouvoir l’innovation technologique au Québec dans le but d’accroître la compétitivité des entreprises, ici comme à l’étranger. »

Depuis plus de 30 ans, l’ADRIQ anime un réseau d’affaires pour soutenir l’innovation technologique au Québec et pour favoriser les partenariats entre décideurs. Elle aborde et véhicule les principales préoccupations et problématiques des entreprises innovantes qu’elle représente, afin de réunir les facteurs favorables et les conditions propices à leur succès.

L’ADRIQ regroupe plus de 3 000 organisations, parmi lesquelles se trouvent des entreprises de tous les secteurs et engagées dans un effort d’innovation technologique au Québec.

D’ici la fin de 2013, l’ADRIQ se donne la mission de contribuer à améliorer l’efficacité des petites et moyennes entreprises québécoises pour leur permettre de réussir au niveau local, mais également au niveau de l’exportation ou de l’internationalisation de leurs activités.

« Nous souhaitons que tous les joueurs qui font partie d’un écosystème travaillent de concert. Nous pouvons servir de catalyseur à ce niveau, par exemple en nous assurant que les messages qui sont livrés aux divers paliers de gouvernements pour stimuler l’innovation soient mieux cernés », a affirmé M. Legault.

Industrie des TIC

Le PDG de l’ADRIQ précise que l’industrie des technologies de l’information et des communications (TIC) est partie prenante de tout type d’innovation. L’association souhaite donc aider l’industrie des TIC à se positionner de manière plus probante dans les entreprises innovantes québécoises.

À consulter également : Entrevue vidéo avec Jean-Louis Legault, PDG de l’ADRIQ




Tags:

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW