Praized Media se distingue à Paris


Denis Lalonde - 14/12/2010

La société québécoise Praized Media a atteint la demi-finale du concours des sociétés en démarrage de la conférence Le Web 2010, qui se tenait à Paris les 8 et 9 décembre.

Le Web regroupait cette année 3 000 professionnels de l’industrie des TIC en provenance de 60 pays.

Praized Media y a présenté son programme Needium, dont le nom est tiré de la contraction des mots « Need » et « Medium ». « C’est une idée du co-fondateur Sébastien Provencher, qui a travaillé pour le Groupe Pages Jaunes et qui possède une bonne compréhension de la recherche locale sur Internet », raconte Sylvain Carle, vice-président technologies chez Praized Media, en entrevue.

Ce dernier ajoute que Praized Media creuse depuis quelques années dans les médias sociaux, cherchant quel est le meilleur moyen pour lier les PME à la recherche locale dans les médias sociaux. Needium se consacre à cette tâche en permettant d’écouter les internautes qui expriment des besoins sur le site de réseautage Twitter.

« Par exemple, je pourrais écrire sur mon compte Twitter que ‘je me demande ce que je vais manger ce midi et que j’aurais faim pour des sushis’. Needium va alors capter le message selon lequel quelqu’un à Montréal a besoin de se trouver un restaurant japonais », explique Sylvain Carle.

Le programme va envoyer une alerte aux commerçants (dans ce cas-ci des restaurants japonais) qui sont à proximité. Par la suite, un message public sera transmis à l’usager Twitter en question, lui suggérant un établissement ou il pourra bénéficier d’un rabais.

« Needium permet aux commerçants de s’intégrer aux médias sociaux sans qu’ils soient obligés suivre tout le monde ou de se construire eux-mêmes une présence sur différents réseaux. Le programme permet simplement aux commerçants d’être à l’écoute de besoins qui peuvent être comblés grâce à leurs services», dit Sylvain Carle.

La demi-finale regroupait 16 entreprises, surtout européennes. Praized Media était la seule canadienne en lice, alors qu’une autre nord-américaine, Work4 Labs, représentait les États-Unis… à 50 %, puisqu’elle est dans les faits franco-américaine.

Malheureusement, Praized Media, société fondée en 2007 et qui compte 12 employés à Montréal, n’a pas été retenue au nombre des trois entreprises gagnantes. Selon Sylvain Carle, environ 450 entreprises étaient inscrites au concours.

Spam?

Praized Media teste Needium à Montréal depuis juin dernier avec des commerçants locaux. « Nous croyons qu’il ne faut pas enlever le facteur humain des réseaux sociaux. L’utilisation de messages automatisés pourrait être reconnue comme du spam. Il y a donc une personne qui va engager la conversation et demander de quoi les usagers ont envie. D’autres fois, le travail sera de répondre à des questions sur les heures d’ouverture ou sur la carte des vins d’un client », illustre Sylvain Carle.

M. Carle explique que Twitter est un univers public et que les besoins qui y sont évoqués ont donc un caractère public. « Même si les messages ne sont pas sollicités directement, quand quelqu’un dans l’univers te donne une réponse satisfaisante, tu es satisfait. Le ton sur lequel on offre des conseils est très important, de même que le fait de répondre aux questions au nom de nos clients. Les gens ont plus de capital de symptahie pour une PME locale que pour une multinationale américaine comme McDonald ou Starbucks », dit-il.

Praized compte commercialiser Needium à travers le Canada durant le premier trimestre de 2011. La société a par la suite des visées mondiales.




Tags: ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI).
Twitter: DenisLalonde


Google+ WWW