Entrée en Bourse de Facebook : Alerte à l’hameçonnage


Denis Lalonde - 18/05/2012

L’entreprise de logiciels antivirus Symantec lance une alerte à l’hameçonnage liée à l’entrée en Bourse de Facebook.

Selon la société californienne, des pirates informatiques ont profité de l’entrée en Bourse de Facebook pour envoyer une masse de pourriels dans l’espoir d’obtenir des données financières personnelles d’internautes.

Les internautes visés par ce pourriel vont recevoir un message avec un titre en lettres majuscules « FACEBOOK (IPO) SUBSCRIPTION PARTNERSHIP PROPOSAL » (Offre de partenariat pour vous inscrire au premier appel public à l’épargne de Facebook).

Dans un blogue, Nick Johnston, un employé de Symantec, explique que les fraudeurs utilisent ce stratagème en promettant de vastes sommes d’argent en échange de la collaboration des internautes. Toutefois, avant de recevoir l’argent promis, les victimes doivent d’abord payer certains frais et autres montants d’argent.

Dans ce cas, comme la demande pour les actions de Facebook dépasse largement l’offre, les pirates informatiques promettent de prêter de l’argent aux internautes qui souhaitent acheter des titres du réseau social à 38 dollars américains en leur promettant de les racheter à un maximum de 40 dollars américains plus tard. Pour chaque action achetée, les victimes pourraient donc, sans débourser un seul cent, obtenir un bénéfice de 2 dollars par action…

Symantec précise qu’elle ignore pour le moment comment les auteurs de cette opération d’hameçonnage comptaient la rentabiliser.

La société financière derrière cette fausse offre dit posséder des bureaux à Londres, Hong Kong et Dubaï. Toutefois, selon Symantec, le numéro de téléphone inclus dans le message mène à une boîte vocale située à Sacramento, en Californie. De plus, le site Internet de l’entreprise dit être enregistré à Cardiff, au Pays de Galles.

Symantec précise que les adresses de courriel dans l’entête et dans le corps du message n’ont pas le même nom de domaine, ce qui est, au départ, une forte indication qu’il s’agit d’une tentative d’hameçonnage. Les internautes sont invités à répondre au message en utilisant une adresse provenant d’un service gratuit de courrier électronique.

Bref, la direction de Symantec soutient que la tentative d’hameçonnage en est une « d’amateurs » mais recommande aux internautes de faire preuve d’une extrême prudence lorsqu’ils reçoivent des courriels de nature financière.

À lire également sur Facebook

Facebook : Un recours collectif assombrit l’entrée en Bourse
Faible hausse du titre de Facebook après son entrée en Bourse
Facebook relève le prix de son p.a.p.e.
Entrée en Bourse : Facebook vaudra entre 77 et 96 milliards de dollars
Le bénéfice net de Facebook diminue de 12 %
Microsoft cédera des brevets d’AOL à Facebook
Facebook acquiert Instagram
Entrée en Bourse : Facebook veut lever 5 milliards de dollars

Pour consulter l’édition numérique du magazine d’avril 2012 de Direction informatique, cliquez ici




Tags: , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde
Google+ WWW