WeTransfer : des pirates responsables des erreurs de destinataires

Dans un communiqué mis à jour mercredi, WeTransfer indique que des pirates informatiques sont à l’origine de l‘envoi de fichiers à de mauvais destinataires les 16 et 17 juin.

we transfer logo

Le service de partage en ligne avait émis un avertissement le 21 juin, sans préciser les causes exactes de l’incident. À la suite d’une enquête menée en collaboration avec une société de sécurité informatique, WeTransfer conclut qu’un tiers malveillant a programmé les envois fautifs.

Lors de la transmission de fichiers par WeTransfer, le destinataire reçoit un courriel contenant un lien pour télécharger les documents. Un pirate a ajouté des destinataires à ces messages, les envoyant à la fois aux bonnes personnes et à des internautes inconnus.

L’enquête révèle que l’incident a touché environ 230 000 utilisateurs. La compagnie affirme avoir informé tous les clients affectés de leur situation spécifique. « Nous avons contacté personnellement les utilisateurs dont les données ont pu être visionnées ou téléchargées, et nous assurons un suivi auprès d’eux », précise le communiqué.

En remarquant des activités inhabituelles le 17 juin, l’équipe technique de WeTransfer avait déconnecté tous les utilisateurs, bloqué les transferts en cours et changé les mots de passe des clients potentiellement touchés pour éviter toute récupération de données confidentielles.

WeTransfer revendique 50 millions d’utilisateurs par mois. Le service se spécialise dans l’envoi de fichiers volumineux allant jusqu’à 20 Go.

Lire aussi :

Mozilla lance un service de transfert de fichiers

Bris de confidentialité au Centre de services partagés du Québec

Bell à nouveau la cible d’un piratage informatique

Catherine Morin
Catherine Morin
Éditrice - Direction Informatique

Articles connexes

Les consommateurs et les entreprises n’ont pas les mêmes priorités en matière de confidentialité

Selon des recherches récentes de Cisco Systems, les consommateurs et les chefs d'entreprise ont des priorités différentes en matière de confidentialité des données.

Il est temps de réfléchir aux procédures de confidentialité de votre organisation

L'avocat d'Ottawa Kris Klein conseille les organisations canadiennes sur la façon de mettre en place des politiques et des procédures pour se conformer aux obligations légales fédérales et provinciales en matière de confidentialité des données.

Plus d’un adulte québécois sur cinq a déjà acheté ou vendu de la cryptomonnaie

Une enquête NETendances de l'Académie de la transformation numérique (ATN) de l'Université Laval révèle que près du quart (22 %) des adultes québécois ont déjà acheté ou vendu de la monnaie virtuelle, communément appelée « cryptomonnaie ». 

85 % des responsables I&O prévoient augmenter leur niveau d’automatisation

Une récente enquête de Gartner révèle que 85 % des responsables de l'infrastructure et des opérations (I&O) qui ne disposent actuellement d'aucune automatisation complète s'attendent à devenir plus automatisés au cours des 2 à 3 prochaines années.

Augmentations salariales de 3,8 % prévues pour 2023

Normandin Beaudry, un cabinet de services-conseils en actuariat et rémunération globale, dévoilait hier les résultats de sa 12è enquête annuelle sur les augmentations salariales. Pour une deuxième année consécutive, les résultats révèlent que les organisations prévoient des budgets moyens d'augmentations salariales plus élevés que les tendances historiques, soit 3,8 % pour 2023, excluant les gels