Warner Bros donne 150 titres à BAnQ

Warner Bros. Games Montréal inaugure un partenariat avec Bibliothèque et archives nationales du Québec en donnant (BAnQ) en lui faisant un don de 150 titres, incluant des films, des émissions de télévision et des jeux vidéo.

Cette entente permettra à la Grande Bibliothèque de Montréal, située tout près du studio de WB Games, de commencer à prêter des jeux vidéo, domaine dans lequel elle n’était pas active auparavant.

« Warner Bros. produit des films depuis plus de 85 ans. Les premiers titres disponibles seront des ‘classiques et des oeuvres marquantes’ », a déclaré le vice-président et chef du studio de WB Games Montréal, Martin Carrier, en conférence de presse dans les studios de la société, à la Place Dupuis.

À l’avenir, WB Games continuera d’offrir ses plus récents titres à BAnQ afin de contribuer à bâtir sa collection de jeux. Au cours des prochains mois, WB Games et BAnQ exploreront aussi d’autres pistes de collaboration : « Une possibilité serait de créer des ateliers à la bibliothèque pour faire découvrir les métiers derrière la création de jeux vidéo. Actuellement, nous faisons des ateliers sur les mangas (des bandes dessinées japonaises) et enseignons aux jeunes comment on les dessine. Le même exercice pourrait être fait avec les métiers du jeu vidéo », explique le président-directeur général de BAnQ, Guy Berthiaume.

À consulter également

Une entrevue vidéo avec Martin Carrier, vice-président et chef du studio de Warner Bros. Games Montréal : WB Games donne 150 titres à BAnQ

Ce dernier ajoute que la taille des archives de Warner Bros est impressionnante, ce qui pourrait donner lieu à des expositions ou à la création de salles virtuelles.

Martin Carrier a aussi lancé un appel aux autres studios montréalais de l’industrie du jeu vidéo, afin qu’ils participent eux aussi à la bonification de la collection disponible chez BAnQ.

Déjà, Ubisoft aurait manifesté son intention d’emboîter le pas à WB Games.

Le premier versement de titres de WB Games sera disponible à la Grande Bibliothèque à compter de mars 2012, soit dès que ces titres seront inclus dans le catalogue de l’institution.

Pour consulter l’édition numérique du magazine de décembre 2011/janvier 2012 de Direction informatique, Cliquez ici.

Denis Lalonde
Denis Lalondehttp://www.directioninformatique.com
Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde

Articles connexes

BAnQ crée un Bureau d’expertise en gestion de l’information gouvernementale

Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), met en place un Bureau d’expertise en gestion de l’information gouvernementale. Celui-ci accompagnera les ministères et organismes dans la transformation numérique de l’état et la nouvelle réalité du télétravail. Il sera formé d’une équipe d’experts.

Québec veut plus de numérique en éducation

Un montant de 10,6 millions de dollars sera utilisé sur deux ans par le gouvernement du Québec pour intégrer plus d'outils numériques de gestion et de prise de décisions au ministère de l’Éducation et au réseau scolaire.

Hashtag Tendances, 3 mars 2022 — Effets boule de neige du conflit en Europe; et plus

Hashtag Tendances, 2 mars 2022 — Enjeux d’externalisation; restrictions technologiques; des pirates informatiques choisissent leur camp; et plus.

Enjeux d’externalisation avec la situation en Europe

Le conflit en Europe perturbe l’accès à des ressources humaines en technologies de l'information et en ingénierie.

Cybersécurité : des agences fédérales sont à découvert, selon un comité parlementaire

Des organisations fédérales ne sont pas encore conformes au cadre fédéral de cybersécurité, ce qui expose des informations de l’État fédéral à un « risque important », selon un comité spécial de parlementaires.