Vulnérabilités détectées par CyberXRay dans des sites Web de PME du Canada


Howard Solomon - 19/01/2022

Plusieurs sites Web de PME du Canada et des États-Unis sont vulnérables à la mystification, au détournement de clics et au reniflage, selon un fournisseur de services de cybersécurité.

Des sites Web de petites et moyennes entreprises (PME) du Canada et des États-Unis continuent d’être vulnérables à la mystification, au détournement de clics et au reniflage, selon un rapport d’une entreprise de cybersécurité qui propose une protection pour les PME basée sur l’infonuagique.

Le rapport de CyberCatch, dont le siège social est situé à San Diego et qui dispose d’un bureau à Vancouver, vise à vanter les capacités de son outil CyberXRay, que l’entreprise a utilisé pour balayer 20 000 sites Web de PME sélectionnés au hasard aux États-Unis et 1850 au Canada.

Parmi les sites du Canada, CyberXRay a découvert que :

Une proportion de 84,3 % étaient susceptibles d’être usurpés, ce que le rapport définit comme étant un site Web, un logiciel ou une application Web qui ne vérifie pas assez l’origine ou l’authenticité des données et qui peut accepter des données non valides. Ainsi, un attaquant peut envoyer des scripts conçus pour forcer le serveur Web à produire des informations comme des noms d’utilisateur, des mots de passe, le contenu d’un panier d’achat ou, dans certains cas, l’intégralité de la base de données de clients.

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique

Lire aussi :

Intentions d’investissements technologiques 2022 des PME

Trois cyberincidents sur quatre ne sont pas signalés

Les fournisseurs de services de télécommunication devront filtrer les appels vocaux




Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,
Howard Solomon

À propos de Howard Solomon

Howard Solomon est le rédacteur en chef du portail ITworldcanada.com.