Propriété intellectuelle : Uber vire son monsieur véhicule autonome

À la suite d’accusations de vol de propriété intellectuelle portées par Alphabet à l’encontre d’Uber, cette dernière a décidé de renvoyer Anthony Levandowski, qui aurait copié des fichiers appartenant à une entreprise du groupe Alphabet avant de démissionner.Alphabet, Uber

Anthony Levandowski est parfois qualifié de « père de la voiture autonome ». Cet ancien de Waymo, qui est derrière le projet de véhicules autonomes de Google, a quitté l’entreprise en janvier 2016 pour fonder Otto, spécialisée dans les camions autonomes et achetée par Uber en août 2016 pour environ 700 millions de dollars.

Waymo estime que Levandowski aurait agi dans le cadre « d’un plan concerté de vol des secrets industriels et de propriété intellectuelle » permettant à Uber de combler son retard dans la course au développement de véhicules autonomes. Selon l’entreprise appartenant à Alphabet, Levandowski aurait participé à une rencontre dans les locaux d’Uber dès le mois de janvier, soit quelques semaines après être parti de Waymo en emportant des informations concernant une technologie de conduite autonome.

Selon le New York Times, Uber aurait décidé de mettre Levandowski à la porte car il refusait de coopérer avec la justice, invoquant le cinquième amendement qui permet à un citoyen de ne pas témoigner contre lui-même.

Dans un article, le média américain rapporte le contenu d’un courriel envoyé aux employés par Angela L. Padilla, conseillère juridique chez Uber. « Au cours des derniers mois, Uber a fourni des preuves significatives à la Cour pour démontrer que l’entreprise a développé elle-même sa technologie de conduite autonome, a-t-elle écrit. Sur la même période, Uber a pressé Anthony de coopérer pleinement afin que la Cour retrace les faits et aider ainsi Uber à se défendre. »

« Nous prenons très au sérieux nos obligations envers la Cour et nous avons donc choisi de mettre fin à son emploi chez Uber », a-t-elle ajouté.

Lire aussi :

Véhicules autonomes : Google poursuit Uber

Voitures sans conducteur : Uber accélère

Google étend les tests de véhicules sans conducteur

Articles connexes

Balado Hashtag Tendances, 1er décembre 2022 — L’IA qui écrit du code, les usines Foxconn vont mal, Alexa raconte des histoires et des graphismes...

Cette semaine : l’intelligence artificielle pour écrire du code, des problèmes dans les usines d’iPhone de Foxconn, Alexa crée des histoires pour enfants et l’intelligence artificielle accélère les graphismes par ordinateur.

Des règles YARA publiées pour détecter l’utilisation de Cobalt Strike par les cybercriminels

Les équipes de sécurité informatique se dotent d'une nouvelle arme pour détecter l'un des outils les plus populaires utilisés par les cybercriminels pour distribuer des logiciels malveillants : les versions piratées du cadre d'attaque Cobalt Strike.

Balado Hashtag Tendances, 24 novembre 2022 — Nouveautés Google, difficultés d’Alexa, Tumblr utilise ActivityPub et la diplomatie de l’AI.

Cette semaine : De nouvelles fonctionnalités pour Google, les difficultés d’Alexa, Tumblr utilise désormais le protocole ActivityPub et la diplomatie dans l’intelligence artificielle.

Google paiera 391 millions de dollars pour avoir induit en erreur les utilisateurs d’Android

Google a accepté de payer 391,5 millions de dollars américains et d'être plus transparent avec les consommateurs sur ses pratiques de confidentialité et de capture de données dans le cadre d'un règlement avec 40 États américains.

Balado Hashtag Tendances, 3 novembre 2022 — Musk acquiert Twitter et propose un abonnement payant, le studio de jeu Onoma ferme ses portes et...

Cette semaine : Elon Musk acquiert finalement Twitter, apporte des changements à la haute direction et lance un nouveau type d’abonnement payant, fermeture du studio de jeux vidéo montréalais Onoma et des résultats désastreux pour Google.