Visioconférence : Facebook lance Messenger Rooms


Catherine Morin - 29/04/2020

Alors que la popularité des logiciels de visioconférence monte en flèche dans un contexte global de confinement, Facebook annonce le lancement de Messenger Rooms, une fonctionnalité qui permet d’organiser des appels vidéo avec 50 participants.

Image : Facebook

Le nouvel outil sera déployé dans les applications Messenger et Facebook cette semaine, puis sera bientôt intégré à Instagram et à WhatsApp, a indiqué le géant américain dans un billet de blogue.

Les utilisateurs pourront créer une « salle de discussion » à partir de Messenger ou de Facebook et choisir les participants en leur envoyant une invitation sous forme de lien.

L’environnement de socialisation affichera une interface en mosaïque avec les fenêtres de vidéos de tous les participants.

« C’est conçu pour être spontané », a expliqué à l’Agence France-Presse Mark Zuckerberg, le PDG du média social, avant de présenter en direct la nouvelle fonctionnalité sur son réseau.

« Je peux juste garder une fenêtre ouverte, et des personnes que je n’aurais peut-être pas pris la peine de contacter peuvent faire un saut par là, a-t-il précisé. Je crois que c’est ce qui nous manque en ce moment. »

Facebook propose plusieurs outils de modération au créateur de la discussion, qui peut notamment rendre son existence privée ou publique.

Il sera possible de verrouiller la salle une fois l’appel lancé, et les participants pourront quitter la conversation à tout moment.

Les internautes connectés sur Facebook pourront voir quelles salles publiques sont « ouvertes » et décider spontanément de prendre part à une discussion ou de se joindre à une fête d’anniversaire qui se tient en ligne.

L’intelligence artificielle servira de filtre, même dans le cas des salles publiques : « Votre pièce apparaîtra sur le mur des personnes avec lesquelles vous interagissez régulièrement, ou celles auxquelles vous vous intéressez », a précisé Mark Zuckerberg.

Avec ce lancement, Facebook semble cibler son rival Zoom, qui a bâti son succès sur une fonctionnalité d’appels de groupe similaire.

Peu connue avant la crise, l’application de visioconférence américaine est passée de 10 millions d’utilisateurs par jour en décembre à près de 300 millions d’utilisateurs quotidiens au début avril.

Zoom a toutefois présenté plusieurs failles de sécurité au cours des dernières semaines, allant des intrusions intempestives dans des réunions d’entreprises aux fuites de données.

Facebook assure avoir conçu un système de défense robuste contre ce genre de risques, qui comprend notamment la possibilité d’exclure des internautes ou de fermer une salle virtuelle.




Tags: , , , , , , , ,

À propos de Catherine Morin

Éditrice - Direction Informatique