Véhicules automatisés : Toyota émet des doutes


Dominique Lemoine - 13/02/2019

Il n’est pas certain que les gens préféreront dormir au volant d’un véhicule automatisé plutôt que de le conduire eux-mêmes, a laissé entendre le président-directeur général de Toyota Canada lors d’une assemblée.

automobile, logiciel, CGI

Image : Getty

Dans un communiqué, Toyota Canada affirme que son PDG, Larry Hutchinson, a émis des doutes sur « la suggestion que, si on leur donnait le choix, les gens préféreraient être les occupants apathiques d’une navette », être les « passagers passifs » de « véhicules qui se conduisent tous seuls », ou être « passivement plongés dans leurs écrans tout au long de leur trajet ».

« Les conducteurs veulent être impliqués dans la conduite », aurait soutenu Larry Hutchinson, devant d’autres intervenants de l’industrie automobile, dans le cadre d’une assemblée annuelle. Hutchinson aurait aussi évoqué la possibilité que l’industrie « pourrait avoir perdu de vue » cet élément dans « sa course vers des véhicules entièrement autonomes ».

Toyota aurait plutôt l’intention de miser sur des « technologies de sécurité automatisées » de type « copilote » pour accompagner « l’expérience de conduite » au lieu de la « substituer ». Selon Hutchinson, des gens « affirment que l’avenir de la mobilité appartient aux véhicules robotisés à usage partagé, aux navettes automatisées », mais il se dit en désaccord avec cette vision.

Lire aussi :

Intelligence artificielle et automobile : Denso ouvre un labo de R-D à Montréal

CES 2019 : BlackBerry propose un habitacle automobile numérique

CarPlay et Android Auto dans des véhicules Jaguar Land Rover et Toyota




Tags: , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.
Google+