Une panne embarrassante pour la bourse électronique NASDAQ

La panne qui a interrompu les échanges dans NASDAQ le 22 août fait croître la pression auprès des bourses électroniques quant à la prévention des pannes, rapporte CTV.Logo de NASDAQ

L’interruption des activités de la bourse américaine NASDAQ durant près des trois heures le jeudi 22 août soulève des interrogations au sein de la communauté financière à propos de la robustesse des systèmes informatiques qui servent à l’exploitation des marchés électroniques.

Selon un article publié par CTV News, des intervenants sur Wall Street et à Washington s’interrogent sur la fiabilité des systèmes à haut débit qui échangent des actions en des fractions de seconde, au moyen de programmes automatisés, afin d’exploiter des écarts de valeur qui se calculent en fractions de sou.

Non seulement NASDAQ et les autres bourses électroniques subiront plus de pression afin que ces pannes ne se reproduisent plus et que leur gestion des pannes soit grandement améliorée, mais certains estiment que cet incident pourrait apporter de l’eau au moulin des ceux qui réclament la tenue d’examens réglementaires à propos des échanges boursiers automatisés qui sont fondés sur l’informatique.

Lire l’article au complet dans le site de CTV News (en anglais).

Selon NASDAQ, la panne qui a immobilisé le parquet boursier électronique est attribuable à un « pépin technique » de nature externe. Selon le quotidien britannique The Guardian, la panne serait attribuable à un problème au niveau d’un logiciel qui publie la valeur des titres qui sont inscrits dans la bourse électronique.

Le retour à la normale de NASDAQ a été long en raison du rétablissement des activités à un rythme modéré, afin d’éviter que les systèmes informatiques soient inondés de requêtes transactionnelles.

Lire l’article dans le site de The Guardian (en anglais).

Les actions nombreuses entreprises du secteur des technologies de l’information et des communications sont enregistrées et échangées dans la bourse électronique NASDAQ, dont Adobe, AMD, Apple, Intel, IBM, etc.

Jean-François Ferland
Jean-François Ferland
Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d'adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.

Articles connexes

Rogers fournit plus d’informations à l’enquête du CRTC sur la panne du 8 juillet

Rogers a mis à jour sa réponse aux demandes de renseignements du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) avec des informations supplémentaires sur la cause de la panne de son réseau le 8 juillet dernier.

Plus de conditions aux opérateurs de télécommunications à la suite de la panne de Rogers

Le gouvernement fédéral pourrait imposer davantage de conditions aux fournisseurs de télécommunications pour améliorer leur résilience alors que l'enquête sur l'énorme panne de Rogers du 8 juillet se poursuit, a déclaré le ministre de l'Industrie devant un comité de la Chambre des communes.

L’explication publique de la panne de Rogers caviardée

Rogers Communications a déposé une réponse de 39 pages aux questions du régulateur canadien des télécommunications concernant la panne sans précédent de ses réseaux Internet et sans fil, blâmant à nouveau un changement de configuration qui a supprimé un filtre de routage, ce qui a submergé ses routeurs de distribution.

Panne de Teams et de divers services intégrés de Microsoft mercredi soir

Les produits infonuagiques de Microsoft avec intégration de Teams ont subi une panne mercredi soir et tôt jeudi matin, heure de l'Est, selon un rapport du service d' information Bleeping Computer, perturbant les clients de l'hémisphère sud, d'Europe et d'Asie. Cela a été attribué à ce que Microsoft a déclaré sur son fil d'état Twitter comme une connexion à un service de stockage interne interrompue.

Le CRTC ordonne à Rogers d’expliquer la panne de son réseau

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a ordonné à Rogers Communications de fournir une « explication complète » de la panne de réseau survenue le 8 juillet.