Une dirigeante pour l’Observatoire sur les impacts sociétaux de l’IA

L’Observatoire sur les impacts sociétaux de l’intelligence artificielle (IA) et du numérique sera dirigé par Lyse Langlois, professeure-chercheuse en relations industrielles à l’Université Laval et directrice de l’Institut d’éthique appliquée.

Image : Getty

Les Fonds de recherche du Québec affirment dans un communiqué avoir officiellement lancé cet observatoire « international » dans le cadre du forum intitulé Faire face à l’intelligence artificielle, au bout d’une démarche entreprise il y a environ un an.

« L’observatoire regroupera près d’une vingtaine d’établissements universitaires et collégiaux, de même que près de 90 centres de recherche. Ses membres travailleront en collaboration avec des organismes gouvernementaux, de la société civile et du secteur privé québécois, canadiens et internationaux. »

Il est prévu que les activités de l’observatoire incluront des « mandats de recherche, veille, formation, consultation publique et recommandation en matière de lois et politiques publiques, visant à encadrer les développements de l’intelligence artificielle », ainsi que l’encadrement des chercheurs en matière d’impacts sociétaux et d’éthique de l’intelligence artificielle.

Un financement annuel de 1,5 million de dollars sur cinq ans doit être fourni à cet observatoire par les Fonds de recherche du Québec, qui relèvent du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec.

Lire aussi :

Déclaration montréalaise sur l’éthique en matière d’intelligence artificielle

Des comités d’éthique dans 63 % des entreprises qui utilisent l’IA

Projet d’observatoire des impacts sociaux de l’IA

Articles connexes

Aide fédérale de 4 M$ à l’ÉTS pour l’innovation et le transfert technologique

Pascale St‑Onge, ministre des Sports et ministre responsable de Développement économique Canada pour le Québec, annonce aujourd'hui une contribution non remboursable de 3,76 M$ à l’École de technologie supérieure (ÉTS). Ce soutien vise l'acquisition d'équipements de pointe qui permettront d'améliorer la capacité des entreprises à innover par le biais de transferts technologiques.

Druide informatique offre 1 M$ pour soutenir la recherche en littératie à l’UQAM

Druide informatique, surtout connue pour son populaire logiciel de correction Antidote, octroie 1 million de dollars à la Fondation de l'UQAM pour créer la Chaire de recherche sur les apprentissages fondamentaux en littératie et mettre sur pied la Bourse Antidote en orthopédagogie.

Financement de 20 M$ pour Unito afin de façonner l’avenir de la collaboration numérique au travail

Unito, une entreprise québécoise qui développe des logiciels d'automatisation de workflows, vient de compléter une ronde de financement de 20 M$ menée par la CDPQ. De nouveaux investisseurs dont Rainfall Ventures et Investissement Québec rejoignent les investisseurs existants Bessemer Venture Partners, Tom Williams et Mistral Ventures. Ce financement permettra à Unito de renforcer sa présence croissante sur le marché.

Le gestionnaire de mots de passe Bitwarden obtient un financement de 100 millions de dollars

Le gestionnaire de mots de passe libre Bitwarden a reçu un investissement intéressant de 100 millions de dollars américains dirigé par la société de capital de croissance PSG.

Telus obtient près de 6,5 M$ pour l’expansion de son réseau cellulaire en Gaspésie

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a répondu favorablement à une requête de Telus qui souhaitait améliorer sa desserte mobile le long de certains tronçons des routes 132, 195 et 299 en Gaspésie. Le CRTC a donc approuvé le financement de deux projets totalisant 6,45 millions de dollars.