Une cryptomonnaie montréalaise approuvée au Canada

Pour la première fois au Canada, une monnaie virtuelle a été approuvée par les autorités financières. Baptisée impak Coin, cette monnaie a été lancée par l’entreprise montréalaise impak Finance, qui espère vendre pour 10 millions de dollars de sa monnaie dans un premier temps.

La semaine dernière, Paul Allard, le PDG de l’entreprise, a déclaré à Reuters que l’objectif est de réduire le pouvoir des grosses banques. « C’est aux communautés de décider comment doit être gérée une monnaie, et pas seulement au gouvernement », a-t-il indiqué.

À partir de l’année prochaine, les possesseurs d’impak Coin pourront dépenser cet argent virtuel grâce à un portefeuille mobile connecté à leur téléphone. Environ 500 entreprises partenaires ont déjà signé un accord avec impak Finance pour accepter ces deniers virtuels.

Il sera également possible d’échanger son argent impak Coin en dollars, par exemple, mais une période d’attente sera instaurée afin de décourager les spéculateurs et d’éviter la volatilité du cours de la monnaie.

Selon Conseiller, impak Finance compte investir les profits à des fins utiles pour la société, c’est-à-dire dans des secteurs comme la santé, les énergies vertes, l’innovation…

Lire aussi :

Création d’un centre de recherche en chaînes de blocs à Montréal

Information financière : l’avenir est à la technologie

Une firme de technologies financières de Londres débarque à Montréal

Articles connexes

Les vulnérabilités du secteur manufacturier ont été les plus ciblées en 2021

Le secteur manufacturier est le secteur dont les vulnérabilités informatiques ont été les plus exploitées en 2021, selon un rapport produit par IBM.

Les revenus de minage de cryptomonnaie sont assujettis à l’impôt, rappelle l’ARC

Les revenus et gains en capital d’opérations de minage de cryptomonnaie doivent être déclarés et imposés, selon l’Agence du revenu du Canada (ARC).

Une personne sur quatre dans le métavers au moins une heure par jour d’ici 2026

Gartner prédit que 25 % des gens passeront une heure par jour dans le métavers d’ici 2026 pour travailler, magasiner, étudier, socialiser ou se divertir.

InfinityQ accélère la génération de mondes de jeux vidéos

L’entreprise d’informatique quantique basée à Montréal dit être à l’étape de commercialiser sa plateforme infonuagique InfinityQube auprès de l’industrie du jeu vidéo et continuer de développer ses technologies de circuits intégrés.

Cinq signes avant-coureurs qu’un appel n’est pas de l’ARC

L’Agence du revenu du Canada propose cinq indices pour aider à déterminer si un appel reçu est bien de l’un de ses agents.