Une carte interactive pour suivre l’évolution du coronavirus

L’école d’ingénierie de l’université américaine John Hopkins a mis au point une carte interactive qui permet de suivre en temps réel l’évolution de l’épidémie du nouveau coronavirus.

L’outil en ligne, lancé sous la supervision de la professeure de génie civil Lauren Gardner, affiche des données sur les cas confirmés de coronavirus sur une carte du monde.

L’épidémie de pneumonie virale, aussi connue sous le nom de 2019-nCoV, s’est déclarée en décembre à Wuhan, métropole du centre de la Chine.

Elle s’est depuis propagée dans plusieurs pays, dont la Thaïlande, Hongkong, Singapour, le Japon, l’Australie, la France, l’Allemagne les États-Unis et le Canada.

Ce 29 janvier 2020, on compte un total de 6 074 cas, dont 5 974 en Chine continentale.

L’outil en ligne, lancé sous la supervision de la professeure de génie civil Lauren Gardner, affiche des données sur les cas confirmés sur une carte du monde.

Les régions touchées sont marquées de points rouges. En cliquant sur ces points, on obtient des précisions sur le lieu, le nombre de cas confirmés, le nombre de décès et l’heure des dernières modifications.

L’équipe compile des statistiques transmises par les autorités chinoises, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies pour mettre la carte à jour.

Les internautes peuvent télécharger gratuitement ces renseignements.

« Nous avons conçu cet outil parce que nous pensons qu’il est important que le public comprenne la situation de l’épidémie au fur et à mesure qu’elle se déroule, avec des données transparentes », a expliqué Lauren Gardner par communiqué.

Elle juge essentiel que les membres de la communauté scientifique puissent accéder facilement à ces statistiques.

Plusieurs médias américains, dont ABC News, Newsweek et PBS, ont déjà utilisé la carte pour fournir des informations récentes sur la progression de l’épidémie.

Catherine Morin
Catherine Morin
Éditrice - Direction Informatique

Articles connexes

Vol majeur de données sur un milliard de Chinois non confirmé

Les experts en cybersécurité ne peuvent toujours pas confirmer les affirmations d'une personne vendant ce qu'elle prétend être des bases de données d'informations sur un milliard de résidents chinois supposément volées au service de police de Shanghai.

La Chine a informé l’ONU avoir dû esquiver des satellites Starlink de SpaceX

La Chine a déposé une note formelle auprès des Nations Unies (ONU) le 6 décembre concernant les risques de collision que les satellites Starlink de SpaceX font peser sur sa station spatiale habitée.

Huawei renonce aux téléphones pour 2022 au Canada

Face à la baisse des ventes de téléphones intelligents, à la diminution des contrats d'équipement 5G et aux restrictions de brevets sur la production de puces avancées, Huawei a été contraint d'adapter sa stratégie commerciale.

Intel pourra vendre du matériel à Huawei

Intel a obtenu l’accord des autorités américaines pour continuer...

Télétravail : le Conseil du patronat lance un guide d’implantation

Alors que plusieurs entreprises envisagent d’implanter le télétravail à long terme le Conseil du patronat du Québec lance un guide pour les aider dans cette démarche.