Un robot conversationnel pour L’Oréal

En collaboration avec l’entreprise montréalaise Technologies Automat, L’Oréal se lance dans le marketing conversationnel par « l’intelligence artificielle » (IA).Automat, L'Oréal

La firme de cosmétiques propose Beauty Gifter, qui serait le premier d’une série de services pensés pour la plateforme Facebook Messenger. Selon L’Oréal, cet agent de transaction et de recherche de produits permettrait notamment de trouver des cadeaux pour d’autres personnes.

D’abord, le service établirait le profil de la personne à partir d’une série de questions. Puis, l’utilisateur sélectionnerait la marque et la combinaison de cosmétiques correspondant à son budget. « Ce premier concept permettra à l’agent […] d’apprendre et d’évoluer vers différents services, comme le diagnostic beauté », a précisé Martin Aubut, directeur numérique chez L’Oréal Canada.

Fondée l’an dernier, Technologies Automat se spécialise en marketing conversationnel pour les marques qui veulent rejoindre des consommateurs et collecter des données sur leurs préférences.

La création du service Beauty Gifter intervient un an après l’annonce, par Facebook, de l’intégration de « bots » à Facebook Messenger. Un objectif derrière l’intégration de ces minirobots serait de permettre à des entreprises d’interagir de manière automatisée avec des clients.

Lire aussi :

Facebook : des chatbots appelés à transformer le commerce électronique

Des attaques par DDoS plus stratégiques

Téléphones connectés : une interaction sur cinq via un APV d’ici 2019

Articles connexes

Meta devra payer 725 M$ aux utilisateurs américains de Facebook suite au scandale de Cambridge Analytica

Les retombées du scandale Cambridge Analytica de 2018 continuent d’accabler Facebook et sa société mère, Meta Platforms.

Balado Hashtag Tendances, 27 octobre 2022 — YouTube amélioré, serrure Apple, menaces de Meta et poursuite contre Google.

Cette semaine : Des nouvelles fonctionnalités pour YouTube, une serrure Apple, Meta menace de bloquer les nouvelles au Canada et le Texas poursuit Google.

Financement de 20 M$ pour Unito afin de façonner l’avenir de la collaboration numérique au travail

Unito, une entreprise québécoise qui développe des logiciels d'automatisation de workflows, vient de compléter une ronde de financement de 20 M$ menée par la CDPQ. De nouveaux investisseurs dont Rainfall Ventures et Investissement Québec rejoignent les investisseurs existants Bessemer Venture Partners, Tom Williams et Mistral Ventures. Ce financement permettra à Unito de renforcer sa présence croissante sur le marché.

Meta menace de cesser le partage de nouvelles en raison du projet de loi C-18

Le lobbying s'est intensifié et maintenant la vraie question est de savoir si le projet de loi C-18, sur les nouvelles en ligne actuellement débattu par un comité parlementaire, finira par être remanié ou restera tel quel lors d'un éventuel vote à la Chambre des communes.

85 % des responsables I&O prévoient augmenter leur niveau d’automatisation

Une récente enquête de Gartner révèle que 85 % des responsables de l'infrastructure et des opérations (I&O) qui ne disposent actuellement d'aucune automatisation complète s'attendent à devenir plus automatisés au cours des 2 à 3 prochaines années.