Un rapport relève un retard du Canada en TIC

Les entreprises canadiennes accusent un retard dans l’investissement en technologies de l’information et des communications, selon un rapport publié par le Conseil des académies canadiennes.Illustration du concept de réseau de télécommunications

Le Conseil des académies canadiennes, une organisation qui soutient des évaluations spécialisées fondées sur des données qui pourraient influencer les politiques publiques, affirme que les entreprises doivent mieux saisir le potentiel des technologies pour permettre au Canada d’évoluer vers un avenir durable.

« Les entreprises canadiennes ont démontré une faible capacité à adopter des technologies », affirme l’organisation. De plus, selon elle, « le Canada arrive loin au classement mondial pour ce qui est de la pénétration et de la diffusion des TIC parmi la population ».

Le Conseil des académies canadiennes ajoute que son rapport intitulé « Promouvoir la durabilité dans un monde interconnecté » décrit les possibilités qui s’offrent aux entreprises en matière de technologies de l’information et des communications (TIC) pour parvenir à réaliser leur plein potentiel.

Par exemple, suggère l’organisation, des réseaux de capteurs sans fil installés dans des régions éloignées pourraient contribuer à fournir des données utiles aux décideurs et au public en matière de qualité de l’eau et de l’air.

Également, des applications pourraient contribuer à renseigner les gens sur leur consommation d’eau et d’électricité, tandis que les réseaux de fourniture de services publics pourraient être remplacés par des technologies de réseau intelligent.

« Cependant, cela requiert une connectivité à large bande fiable et des moyens analytiques pour interpréter les données », rappelle l’organisation, qui ajoute plaider pour une meilleure connectivité.

Le Conseil des académies canadiennes précise que ce rapport lui a été commandé par Environnement Canada afin d’évaluer les possibilités offertes par les TIC pour contribuer à un Canada plus « vert ».

Articles connexes

Le Canada signe des accords avec Volkswagen et Mercedes-Benz pour la fabrication des batteries de véhicules électriques

Le Canada a signé un protocole d'entente avec les constructeurs automobiles allemands Volkswagen et Mercedes-Benz pour leur fournir des matériaux de batterie pour véhicules électriques (VÉ).

Loi 64 sur la protection des renseignements personnels : Votre entreprise est-elle prête ?

Certaines dispositions de la « Loi modernisant des dispositions législatives en matière de protection des renseignements personnels » (autrefois le projet de loi 64) entreront en vigueur dans un peu plus d’un mois, le 22 septembre. Votre entreprise sera-t-elle prête à s’y conformer ?

Faible maturité des entreprises canadiennes en matière de cybersécurité

De nombreuses entreprises canadiennes ont encore beaucoup de chemin à parcourir pour être considérées comme une organisation de cybersécurité mature, si l’étude d’un fournisseur est représentative.

CORRECTION : L’application canadienne Alerte COVID retirée après deux ans

L'application canadienne pour les téléphones intelligents Alerte COVID, développée au plus fort de la pandémie de COVID-19 pour avertir les gens lorsqu'ils ont été en contact étroit avec une personne infectée par le virus, a officiellement pris sa retraite.

Le Canada demande au G7 un groupe de travail sur la cybersécurité

Face à ce qu'il appelle les « cyberactivités malveillantes » de la Russie dans sa guerre contre l'Ukraine, le Canada exhorte les pays du G7 à créer un groupe de travail pour partager les meilleures pratiques en matière de cybersécurité afin de protéger leurs infrastructures essentielles de TI et de télécommunications.