Un programme en cybersécurité et IA pour Polytechnique Montréal

Polytechnique Montréal lance un programme de recherche en cybersécurité et intelligence artificielle (IA), en partenariat avec le Mouvement Desjardins.Sécurité informatique, cybersécurité, sécurité

L’institution financière investira 1,25 million de dollars au cours des cinq prochaines dans ce programme. Les chercheurs travailleront à augmenter la rapidité de détection des incidents de cybersécurité, et à automatiser la détection et la résolution de ces incidents.

« [Ce programme] permettra d’appliquer les techniques d’IA aux problèmes fondamentaux de cybersécurité », a expliqué, par voie de communiqué, José Fernandez, professeur au Département de génie informatique et de génie logiciel de Polytechnique Montréal.

« Ce partenariat arrive à point nommé, de nouvelles technologies, comme la connectivité mobile 5G, et la popularité de l’Internet des objets, vont multiplier les données en circulation et les possibilités d’intrusions malveillantes », a ajouté Philippe A. Tanguy, directeur général de Polytechnique Montréal.

Ce programme vise aussi à former des étudiants à la maîtrise et au doctorat.

Polytechnique Montréal et le Mouvement Desjardins sont membres de CyberEco. Créé en septembre dernier, ce regroupement d’entreprises et d’universités ambitionne de mettre en commun leurs ressources en cybersécurité pour lutter contre la fraude, le vol d’identité et le vol de données.

Lire aussi :

Desjardins prévoit créer 30 emplois en TI au DigiHub Shawinigan

Création d’un regroupement en cybersécurité à Montréal

Baccalauréat en cybersécurité à Polytechnique Montréal

Articles connexes

Conclusion des enchères du spectre 5G ; Bell, Rogers et Telus remportent le plus de licences

Vingt-deux opérateurs canadiens ont payé collectivement plus de 2,1 milliards de dollars canadiens pour un nombre record de 4 099 licences dans le cadre des enchères du spectre de 3 800 MHz.

Le Canada à la traîne dans l’expérience 5G ; Opensignal blâme l’insuffisance de spectre de bande moyenne

Selon un nouveau rapport d'Opensignal, le Canada possède l'une des vitesses de téléchargement moyennes 4G les plus rapides, rivalisant avec les marchés européens comme le Danemark, les Pays-Bas et la Norvège. Mais en ce qui concerne la vitesse de téléchargement 5G, le Canada est à la traîne.

Le gouvernement du Québec devient membre de Cybereco

Éric Caire, ministre de la Cybersécurité et du Numérique, annonce aujourd’hui la signature d'une entente de partenariat avec Cybereco. Il s’agit d’un OBNL qui regroupe des représentants de divers secteurs d'affaires québécois dans le but d'accélérer le développement de la main-d'œuvre et de solutions technologiques efficaces dans le domaine de la cybersécurité. L'entente prévoit entre autres que le ministère de la Cybersécurité et du Numérique siégera au conseil d'administration de l'organisation et occupera une place de choix au sein de celui-ci.

Bell, Verizon et Vodafone organisent la première réunion transatlantique avec hologramme sur le réseau 5G

Bell, Verizon et Vodafone ont organisé avec succès la première réunion transatlantique en direct présentant des hologrammes d'employés de Toronto, New York et Londres, via chacun des réseaux 5G des sociétés de télécommunications et en utilisant la technologie Multi Edge Computing (MEC).

Rogers plus fort que les autres fournisseurs en matière d’expérience 5G, rapporte Opensignal

Rogers s'est classée première dans six catégories sur huit dans le dernier rapport sur l'expérience 5G d'Opensignal, devançant Bell et Telus.

Emplois en vedette

Les offres d'emplois proviennent directement des employeurs actifs. Les détails de certaines offres peuvent être soit en français, en anglais ou bilinguqes.