Un partenariat Canada–Royaume-Uni pour la technologie quantique

L’Université de Sherbrooke (UdeS) a remporté un concours du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et du UK Research and Innovation grâce à son expertise dans le domaine quantique.

Image : Université de Sherbrooke

Les deux organismes ont créé un consortium permettant à de jeunes pousses de Sherbrooke de poursuivre le développement de produits de pointe et de composantes de bases pour les capteurs quantiques et le futur ordinateur quantique.

Le consortium réunit également Oxford Instruments, les entreprises sherbrookoises SB Quantum et Nord Quantique, ainsi que les professeurs Paul Barclay de l’Université de Calgary et Lilian Childress de l’Université McGill.

C’est le professeur Michel Pioro-Ladrière, du Département de physique et directeur adjoint de l’Institut quantique (IQ), qui chapeautera le projet. Il travaillera avec deux membres de l’IQ : Dominique Drouin et Yann Beilliard, professeurs au Département de génie électrique et de génie informatique.

Leur objectif est d’accélérer la transition vers l’exploitation commerciale des technologies quantiques et leur déploiement à grande échelle. Le consortium contribuera à former les scientifiques et les ingénieurs qui travailleront au développement des technologies quantiques.

Ce partenariat permettra ainsi d’accélérer la recherche fondamentale portant sur les systèmes hybrides complexes composés de circuits supraconducteurs et de qubits de spin, afin qu’ils forment la prochaine génération de dispositifs quantiques à Sherbrooke et dans les institutions collaboratrices au Canada.

Le gouvernement du Québec contribue également au financement de ce projet, dont le budget global s’établit à plus d’un million de dollars sur les trois prochaines années.

Articles connexes

Bell branchera 117 000 clients de plus à son réseau de fibre optique en Ontario

Bell annonçait à la fin de la semaine dernière un investissement de plus de 650 M$ pour le déploiement de son infrastructure à large bande en Ontario. S'inscrivant dans le cadre du Plan Internet haute vitesse de l'Ontario, il s’agit d’un partenariat avec le gouvernement de l'Ontario qui de son côté investit 484 M$. Ce sont plus de 177 000 foyers et entreprises qui pourront profiter du nouveau service. 

Partenariat entre Druide et Amisgest

Les entreprises québécoises Druide informatique, éditeur du logiciel de correction Antidote, et Amisgest Technologie, un éditeur de logiciels destinés aux services de garde annoncent aujourd’hui l'intégration d'Antidote Web de Druide au journal de bord numérique À petits pas de Amisgest, une application destinée aux services de garde pour assurer le suivi du développement des enfants.

Le vent dans les voiles pour CGI

La montréalaise CGI, une importante firme de services-conseils en technologies de l’information (TI) fondée en 1976, annonce aujourd’hui les résultats de son troisième trimestre. La société rapporte donc des profits de plus de 364 M$ durant la période.

CGI Federal aidera la FCC à faire évoluer les stratégies de communication des États-Unis

La Federal Communications Commission des États-Unis (FCC), l’organisme américain de régulation du domaine des télécommunications, a sélectionné CGI Federal pour l’aider à soutenir sa transformation numérique via sa participation au projet ADSS (Agile Development Support Services), un contrat à fournisseurs multiples et à prestations et quantités indéterminées.

Partenariat élargi entre Lightspeed et OpenTable pour des restaurants plus efficaces

Lightspeed Commerce, une entreprise montréalaise qui offre une plateforme commerciale tout-en-un permettant aux commerçants à travers le monde de simplifier, adapter et fournir des expériences client exceptionnelles, annonce l'expansion de son partenariat d'intégration des systèmes avec OpenTable, une plateforme de réservation de restaurant en ligne.