Un partenariat Canada–Royaume-Uni pour la technologie quantique


Marie Pâris - 12/11/2020

L’Université de Sherbrooke (UdeS) a remporté un concours du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et du UK Research and Innovation grâce à son expertise dans le domaine quantique.

Image : Université de Sherbrooke

Les deux organismes ont créé un consortium permettant à de jeunes pousses de Sherbrooke de poursuivre le développement de produits de pointe et de composantes de bases pour les capteurs quantiques et le futur ordinateur quantique.

Le consortium réunit également Oxford Instruments, les entreprises sherbrookoises SB Quantum et Nord Quantique, ainsi que les professeurs Paul Barclay de l’Université de Calgary et Lilian Childress de l’Université McGill.

C’est le professeur Michel Pioro-Ladrière, du Département de physique et directeur adjoint de l’Institut quantique (IQ), qui chapeautera le projet. Il travaillera avec deux membres de l’IQ : Dominique Drouin et Yann Beilliard, professeurs au Département de génie électrique et de génie informatique.

Leur objectif est d’accélérer la transition vers l’exploitation commerciale des technologies quantiques et leur déploiement à grande échelle. Le consortium contribuera à former les scientifiques et les ingénieurs qui travailleront au développement des technologies quantiques.

Ce partenariat permettra ainsi d’accélérer la recherche fondamentale portant sur les systèmes hybrides complexes composés de circuits supraconducteurs et de qubits de spin, afin qu’ils forment la prochaine génération de dispositifs quantiques à Sherbrooke et dans les institutions collaboratrices au Canada.

Le gouvernement du Québec contribue également au financement de ce projet, dont le budget global s’établit à plus d’un million de dollars sur les trois prochaines années.




Tags: , , , , , ,