Un organisme à but non lucratif canadien obtient un financement pour la sensibilisation à la menace de l’informatique quantique

Une agence publique-privée qui aide les organisations canadiennes à passer à des technologies qui protègent leurs données cryptées contre le piratage par des ordinateurs quantiques a reçu une subvention fédérale de 675 000 $ pour l’aider dans son travail.

Sécurité publique Canada a déclaré mardi que l’argent versé à Quantum-Safe Canada soutiendra son travail de préparation des infrastructures essentielles du pays à la menace quantique.

Les organisations qui détiennent des données cryptées incluent les gouvernements, les institutions financières, les fournisseurs d’énergie, les centres de recherche, les opérateurs de télécommunications et les fabricants de produits confidentiels.

Les ordinateurs quantiques capables de craquer le cryptage actuel ne seront peut-être pas une réalité avant des années, mais les organisations doivent commencer à se préparer dès maintenant, a déclaré la directrice exécutive de l’agence, Michele Mosca, dans une interview.

Et « dès maintenant » signifie qu’ils devraient avoir terminé leurs plans de transition vers des solutions quantiques d’ici l’année prochaine. En effet, les algorithmes de chiffrement standardisés résistants au quantique devraient être approuvés par le National Institute of Standards and Technology (NIST) des États-Unis en 2024, afin que les organisations à haut risque puissent commencer leur transition. Cela comprendra la sélection de fournisseurs de solutions et le test de leurs solutions.

« Les principales infrastructures critiques avec une grande empreinte informatique devraient vraiment terminer leur phase de préparation et d’évaluation d’ici un an environ et commencer leur feuille de route d’ici 2024. D’ici-là, les choses commenceront à s’accélérer du côté des solutions. Les algorithmes standardisés seront prêts et il n’y aura pas besoin de retarder », a noté Mosca.

Des pays qui ne sont pas nécessairement amis de l’Occident, dont la Chine et la Russie, investissent des centaines de millions dans la recherche sur l’informatique quantique. Personne ne sait exactement quand ils seront en mesure de produire une machine capable de déchiffrer le cryptage actuel.

Mais, a déclaré Mosca, étant donné le temps qu’il faudra aux organisations pour migrer vers des solutions résistantes au quantique, elles ne peuvent pas attendre que l’une d’entre elles y arrive.

Les fonds fédéraux proviennent du Programme de coopération en matière de cybersécurité d’Ottawa, qui a été lancé en 2019 dans le cadre de la Stratégie nationale de cybersécurité. Dans le cadre de ce programme, un financement de 10,3 millions de dollars a été alloué pour soutenir des projets qui contribuent à positionner le Canada comme un chef de file mondial en matière de cybersécurité.

Pour plus de détails, l’article original (en anglais) est disponible sur IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Adaptation et traduction française par Renaud Larue-Langlois.

Howard Solomon
Howard Solomon
Actuellement rédacteur pigiste, Howard est l'ancien rédacteur en chef de ITWorldCanada.com et de Computing Canada. Journaliste informatique depuis 1997, il a écrit pour plusieurs publications sœurs d'ITWC, notamment ITBusiness.ca et Computer Dealer News. Avant cela, il était journaliste au Calgary Herald et au Brampton Daily Times en Ontario. Il peut être contacté à [email protected]

Articles connexes

Le calcul haute performance et les technologies quantiques pour créer des solutions pour l’industrie de l’énergie

EDF, Exaion Inc, PASQAL et la Zone d'Innovation Quantique créent ensemble le premier centre d'excellence d'algorithmes ouverts pour développer des solutions pour l'industrie de l'énergie en utilisant les capacités combinées du calcul haute performance et de l'informatique quantique. L’objectif est de fournir au secteur de l'énergie des solutions concrètes, dès 2024, basées sur l'informatique quantique.

Hausse des inquiétudes concernant le piratage et le vol d’identité via la biométrie

Une étude réalisée par Capterra portant sur 756 Canadiens a révélé que l'utilisation des données biométriques a augmenté chez les consommateurs depuis le début de la pandémie, créant des inquiétudes quant à la sécurité de leurs données personnelles.

Google et GitHub proposent de réduire le piratage de chaînes d’approvisionnement

Trois grandes entreprises informatiques ont proposé un moyen de créer des versions d’applications inviolables qui réduisent les risques de piratage des chaînes d'approvisionnement, comme celui contre la chaîne de SolarWinds.

Hashtag Tendances, 10 février 2022 — L’Estrie en mode informatique quantique; et plus

Hashtag Tendances, 10 février 2022 — IBM choisit le Québec pour abriter un ordinateur quantique; Nord Quantique repousse les limites des processeurs quantiques; la prison pour avoir soutiré 27,6 M$ en rançons; et plus.

Ordinateurs et processeurs quantiques supraconducteurs développés à Sherbrooke

Nord Quantique développe des ordinateurs et des processeurs quantiques qui doivent permettre de réduire des erreurs sur les qubits.