Un milliard en revenus tirés d’écotechnologies québécoises

Le secteur des technologies liées à l’environnement gagnerait du terrain au Québec, selon Ernst & Young.

Image : Getty

Ernst & Young (EY), une entreprise qui commercialise des services de certification, fiscalité et consultation, affirme sur la base d’un sondage que des entreprises des secteurs traditionnels seraient de plus en plus réceptives aux produits qui sont développés et commercialisés par des entreprises de « technologies propres ».

À son avis, les revenus annuels totaux de entreprises du Québec dites de « technologies propres » (environ 350) atteindraient désormais 1 milliard de dollars, tandis que les investissements annuels en recherche atteindraient désormais 300 millions de dollars.

Leurs technologies viseraient notamment la production alimentaire, la gestion des ressources naturelles, les marchés gouvernementaux, ainsi que la gestion de l’énergie dans les secteurs manufacturier, immobilier et du transport.

Selon EY, une « prise de conscience croissante des populations à l’égard des enjeux climatiques », y compris « de la part du monde des affaires », impliquerait par exemple une volonté de « réduction de l’empreinte environnementale » des activités d’affaires ou industrielles.

Lire aussi :

Appel au « recyclage » de logiciels scientifiques

Site Internet de transfert de connaissances sur les baleines

Recycler le vieux cellulaire échoué dans le tiroir

Articles connexes

Mobilisation pour l’environnement chez Cogeco

La semaine dernière avait lieu la deuxième Journée d'engagement communautaire Cogeco visant la plantation d'arbres ainsi que le nettoyage de sentiers et de berges. Il s’agit d’une initiative annuelle qui se déroule à l'échelle de l'entreprise de télécommunication au Québec, en Ontario et dans plusieurs états américains. 

Les avancées de l’IA au service de l’agriculteur

Lors de l'ouverture le mois dernier de Pace Port Toronto, le cinquième centre mondial de recherche et de co-innovation exploité par Tata Consultancy Services (TCS), K. Ananth Krishnan, directeur de la technologie de l'entreprise, a rappelé un conseil astucieux qu'il avait reçu un jour de son ami et mentor, le regretté Dr Clayton Christensen.

Reconnaissance pour Bell en matière de responsabilité d’entreprise et de normes environnementales

Bell vient d’être reconnue comme chef de file en matière de responsabilité d'entreprise par Corporate Knights. Elle a de plus réalisé une étape importante de sa stratégie de réduction des émissions de gaz à effet de serre, confirmant son alignement sur les normes ESG les plus ambitieuses.

Les dessous des déchets électroniques

On pense rarement à l'immense quantité de ressources nécessaires pour donner vie à un gadget. Il a été estimé qu'il faut au moins 1,5 tonne d'eau, 48 livres de produits chimiques et 530 livres de combustible fossile pour produire un ordinateur et un écran cathodique.

Des entreprises canadiennes joignent l’Engagement en matière de TI durable

En ce jour de la terre, de nouvelles organisations joignent l’Engagement en matière de TI durable, un engagement des organisations canadiennes afin de réduire l’augmentation rapide des émissions liées aux technologies numériques.