Un malware Android espionne ce que vous faites avec votre téléphone

Un malware Android espion fait des captures d’écran à l’insu des utilisateurs pour accéder à des données confidentielles, comme des codes de banques et des mots de passe.

Image : Getty

Le logiciel malveillant BianLian avait été repéré pour la première fois en octobre 2018 par des chercheurs en cybersécurité chez ThreatFabric, rapporte le site ZDNet. À ce moment, le programme servait seulement à pénétrer dans un téléphone multifonction pour y déployer un malware plus puissant.

Une nouvelle enquête du fabricant de services de cybersécurité Fortinet suggère que les créateurs de BianLian ont développé une nouvelle version du malware, capable de s’infiltrer seule dans les téléphones via des fichiers compressés pour Android ou des applications du Google Play Store.

Une fois que l’utilisateur lui donne l’accès demandé, BianLian parvient à enregistrer l’écran du téléphone en passant inaperçu. Le malware transmet ensuite la capture aux pirates, qui obtiennent ainsi tous les mots de passe entrés par l’utilisateur. Ils peuvent donc accéder à ses comptes bancaires et à d’autres données confidentielles.

BianLian permet aux pirates de verrouiller l’écran du téléphone pendant qu’ils procèdent à ces activités criminelles, empêchant ainsi l’utilisateur de se douter de quoi que ce soit.

Le malware parvient aussi à intercepter et à lire les messages textes, selon Fortinet. « BianLian semble être encore en développement actif », précise l’entreprise sur son site Web, conseillant aux propriétaires de téléphones Android de munir leur appareil d’un antivirus et d’applications capables de détecter les logiciels malveillants.

Lire aussi :

Une application espionne installée sur les téléphones de touristes en Chine

WeTransfer : des pirates responsables des erreurs de destinataires

Microsoft visitée par des pirates informatiques

Catherine Morin
Catherine Morin
Éditrice - Direction Informatique

Articles connexes

La chaîne de magasins de vêtements pour hommes Harry Rosen confirme une cyberattaque

Le détaillant canadien de vêtements pour hommes Harry Rosen a reconnu avoir été victime d'une cyberattaque le mois dernier.

Google paiera 391 millions de dollars pour avoir induit en erreur les utilisateurs d’Android

Google a accepté de payer 391,5 millions de dollars américains et d'être plus transparent avec les consommateurs sur ses pratiques de confidentialité et de capture de données dans le cadre d'un règlement avec 40 États américains.

Un organisme à but non lucratif canadien obtient un financement pour la sensibilisation à la menace de l’informatique quantique

Une agence publique-privée qui aide les organisations canadiennes à passer à des technologies qui protègent leurs données cryptées contre le piratage par des ordinateurs quantiques a reçu une subvention fédérale de 675 000 $ pour l'aider dans son travail.

Hausse des inquiétudes concernant le piratage et le vol d’identité via la biométrie

Une étude réalisée par Capterra portant sur 756 Canadiens a révélé que l'utilisation des données biométriques a augmenté chez les consommateurs depuis le début de la pandémie, créant des inquiétudes quant à la sécurité de leurs données personnelles.

Aperçu d’un téléphone avec clavier de type BlackBerry par le fabricant Unihertz

Un fabricant de téléphones basé à Shanghai en Chine, Unihertz, a révélé la semaine dernière sur Twitter un aperçu de ce qui ressemble beaucoup à un téléphone Android BlackBerry KEY2, avec la mention « bientôt disponible ».