Un assistant de réunion IA de type humain

Une entreprise d’Ottawa rend les réunions virtuelles plus productives grâce à son assistant de réunion alimenté par l’intelligence artificielle (IA) de type humain.

La technologie bluecap d’Uncanny Lab Ltd. améliore l’expérience de réunion tant pour les organisateurs que pour les participants.

bluecap s’intègre aux plateformes de visioconférence comme Zoom et Google Meets. Il agit comme un assistant de réunion et ses fonctionnalités de base incluent des transcriptions automatiques de réunion, des vidéos de révision et des résumés de réunion concis. Mais ce qui distingue bluecap des autres plates-formes de transcription, a déclaré la société, ce sont ses capacités d’analyse des réunions.

“La valeur réelle du produit global est l’analyse qu’il peut faire”, a déclaré le PDG et co-fondateur Justin Hacker.

Comment ça fonctionne

Bluecap est capable de suivre et détecter l’atmosphère générale d’une réunion, et de la classifier comme positive ou négative. De plus, il affichera également des données sur les performances de l’utilisateur dans les réunions tout au long de la journée, lui permettant de connaître son niveau d’engagement.

Par exemple, si à la fin de la journée, les données de bluecap montrent que les performances de réunion de l’utilisateur ou la participation à d’autres réunions ont diminué, cela pourrait être un indicateur d’un faible niveau d’énergie après avoir travaillé pendant un certain temps.

Le système utilise les données de conversation relatives au contexte et à l’émotion pour créer une analyse avancée des performances et même des sentiments.

L’assistant IA est capable de déterminer si la réunion a été négative, positive ou neutre sur la base de l’analyse textuelle de ce qui a été discuté, du langage utilisé lors de la réunion, du ton de la voix et de la participation, selon le co-fondateur Fuad Miah.

Lire l’article au complet (en anglais) sur le site d’IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Lire aussi :

Nouveau laboratoire d’intelligence artificielle à Montréal

L’intelligence artificielle pour dépister le diabète

Québec lance un appel de projets en matière d’intelligence artificielle

Traduction et adaptation française par Renaud Larue-Langlois

Samira Balsara
Samira Balsara
Samira est rédactrice pour IT World Canada. Elle poursuit actuellement des études en journalisme à la Toronto Metropolitan University (anciennement Ryerson) et espère devenir présentatrice de nouvelles ou rédiger des profils journalistiques. Vous pouvez lui envoyer un courriel à sbalsara@itwc.ca.

Articles connexes

ILX Group examine les mesures que les entreprises doivent prendre pour se préparer à l’avenir

La société de conseil et de formation ILX Group vient de publier une nouvelle étude qui examine le déficit de compétences en intelligence artificielle (IA) auquel de nombreuses industries de pointe sont confrontées aujourd'hui, résultat de ce qu'elle décrit comme des pénuries de personnel, des perturbations de la chaîne d'approvisionnement, de l'inflation et de l'incertitude globale.

Intel et Mila unissent leurs forces pour une intelligence artificielle responsable

Intel annonce aujourd’hui une collaboration stratégique de recherche et de co-innovation de trois ans avec Mila, un institut de recherche en intelligence artificielle (IA) de Montréal. Dans le cadre de cette collaboration, une vingtaine de chercheurs d’Intel et de Mila vont travailler sur le développement de techniques d'IA avancées pour relever les défis mondiaux tels que le changement climatique, la découverte de nouveaux matériaux et la biologie numérique.

Trois écoles d’automne en Intelligence artificielle

L’Institut intelligence et données (IID) de l’Université Laval et ses partenaires offriront l’automne prochain un cycle de trois écoles d’automnes. Construites à l’attention de non-spécialistes afin de les aider à appréhender l’usage des données et de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé, ces formations soutiendront une exploration des outils et techniques de l’IA, de la gestion et de l’intendance des données, ainsi que du cadre éthique et juridique qui les soutiennent.

Une enquête de Gartner révèle que les initiatives d’automatisation basées sur l’IA se poursuivent

Une nouvelle étude de Gartner publiée plus tôt cette semaine révèle que 80 % des cadres pensent que l'automatisation peut être appliquée à toute décision commerciale. Et à mesure que l'automatisation s'intègre dans les affaires numériques, les résultats ont révélé à quel point les organisations de tailles variées font évoluer leur utilisation de l'intelligence artificielle (IA) dans le cadre de leurs stratégies d'automatisation.

SCALE AI : 50 M$ pour soutenir 12 projets en intelligence artificielle

SCALE AI annonce 12 nouveaux projets en intelligence artificielle (IA) qui représentent plus de 50 M$ d'investissement, signe de la poursuite de l’adoption rapide de l'intelligence artificielle par les leaders industriels canadiens.