Travailleurs de première ligne : Telus lance une application de soutien à la santé mentale

Telus lance l’application Espri, conçue pour aider les travailleurs de première ligne canadiens à accéder à des ressources en santé mentale.

Image : Telus

La pandémie de COVID-19 exerce une pression croissante sur les travailleurs de première ligne, notamment les médecins, le personnel infirmier, les policiers, les pompiers et les agents de sécurité.

Développée en collaboration avec des psychologues, des premiers répondants et des cliniciens qui connaissent bien la réalité de ces milieux de travail, la solution Espri procure un accès rapide à des outils de prévention et de soutien en cas de crise.

L’application mobile est personnalisable afin de répondre aux besoins spécifiques de chaque organisation.

L’utilisateur y trouvera une liste de ressources privilégiées de son organisation, comme des lignes d’écoute téléphonique, des programmes d’aide aux employés et à leur famille, ainsi que des programmes de gestion du stress lié à un incident. La solution propose aussi un répertoire de psychologue et de psychiatres qui peut être modifié en tout temps.

Une fonction d’appel vidéo permet aux organisations de tenir des séances thérapeutiques virtuelles individuelles, entre pairs ou en groupe, ou d’offrir des programmes de formation. La participation à ces séances s’effectue sur une base volontaire et reste anonyme afin de protéger la sécurité et l’identité des utilisateurs.

Espri comprend aussi un outil d’établissement d’objectifs qui aide les travailleurs à adopter des habitudes saines et à se fixer des buts liés au mieux-être.

« Malgré l’incidence et la prévalence des problèmes de santé mentale, de nombreuses personnes ne cherchent pas de soutien de façon proactive, a expliqué la Dre Diane McIntosh, psychiatre et chef des neurosciences chez Telus, dans un communiqué transmis à Direction informatique. Nous savons que les travailleurs de première ligne se sentent souvent seuls et isolés face à ce type de troubles. Avec l’application Espri par TELUS Santé, nous pouvons les aider à franchir ces obstacles et leur fournir une plateforme où ils peuvent recevoir le soutien dont ils ont besoin en toute confiance et en toute confidentialité. »

Telus indique vouloir travailler étroitement avec les organisations pour faciliter l’intégration d’Espri à leurs stratégies en matière de santé. Les travailleurs de première ligne admissibles obtiendront l’accès à la solution mobile par l’intermédiaire de leur employeur ou de leur organisation membre.

Catherine Morin
Catherine Morin
Éditrice - Direction Informatique

Articles connexes

Le Canada signe des accords avec Volkswagen et Mercedes-Benz pour la fabrication des batteries de véhicules électriques

Le Canada a signé un protocole d'entente avec les constructeurs automobiles allemands Volkswagen et Mercedes-Benz pour leur fournir des matériaux de batterie pour véhicules électriques (VÉ).

L’accès au talent, principal frein à la croissance du secteur technologique

L’Association Québécoise des Technologies (AQT) révélait la semaine dernière les résultats d’un sondage effectué auprès de 329 dirigeants d’entreprises technologiques du Québec. Le principal constat de l’étude est que, après deux ans de pandémie, bien que les entreprises du secteur aient été en mesure de maintenir leurs activités et leurs profits, l’accès au talent constitue actuellement le principal frein à leur croissance.

Ajout d’un tableau de bord à l’édition commerciale de 1Password

Une application canadienne de gestion des mots de passe a ajouté un tableau de bord pour permettre aux administrateurs informatiques de voir plus facilement combien d'employés ne profitent pas des capacités de sécurité du produit.

CORRECTION : L’application canadienne Alerte COVID retirée après deux ans

L'application canadienne pour les téléphones intelligents Alerte COVID, développée au plus fort de la pandémie de COVID-19 pour avertir les gens lorsqu'ils ont été en contact étroit avec une personne infectée par le virus, a officiellement pris sa retraite.

Le Canada demande au G7 un groupe de travail sur la cybersécurité

Face à ce qu'il appelle les « cyberactivités malveillantes » de la Russie dans sa guerre contre l'Ukraine, le Canada exhorte les pays du G7 à créer un groupe de travail pour partager les meilleures pratiques en matière de cybersécurité afin de protéger leurs infrastructures essentielles de TI et de télécommunications.