Toronto : des données de 25 000 employés de la CTT pourraient avoir été volées

Les renseignements personnels d’environ 25 000 employés et retraités pourraient avoir été volés lors de la cyberattaque contre la Commission de transport de Toronto (CTT).

Photo : Howard Solomon / ITWC

La CTT a déclaré dans un communiqué que les informations peuvent inclure des noms, des adresses et des numéros d’assurance sociale.

« Nous continuons d’enquêter pour savoir si un petit nombre de clients et de fournisseurs peuvent également être touchés », a-t-elle aussi déclaré.

Les employés concernés seront informés directement par lettre, et la CTT assurera pour eux une surveillance du crédit et une protection contre le vol d’identification.

« Au fur et à mesure de l’enquête, nous contacterons des personnes susceptibles d’être concernées pour leur offrir une assistance », indique le communiqué.

Le service de transport continue de décrire la situation comme étant un incident de cybersécurité. Le directeur général de la CTT, Rick Leary, a déclaré que les auteurs appartiennent à « une entreprise extrêmement bien organisée ».

Lire l’article au complet sur le site d’IT World Canada (en anglais), une publication soeur de Direction informatique.

Lire aussi :

La Commission de transport de Toronto se remet d’une attaque par rançongiciel

Terre-Neuve : rétablir le système informatique du réseau de la santé prendra du temps

Quelles forces de l’ordre appeler au secours en cas de cyberattaque?

Howard Solomon
Howard Solomon
Actuellement rédacteur pigiste, Howard est l'ancien rédacteur en chef de ITWorldCanada.com et de Computing Canada. Journaliste informatique depuis 1997, il a écrit pour plusieurs publications sœurs d'ITWC, notamment ITBusiness.ca et Computer Dealer News. Avant cela, il était journaliste au Calgary Herald et au Brampton Daily Times en Ontario. Il peut être contacté à hsolomon@soloreporter.com.

Articles connexes

BRP victime d’une cyberattaque

On apprend ce matin que le fabricant de produits récréatifs BRP de Valcourt est actuellement la cible d’une « activité malveillante en matière de sécurité », tel que décrit par la société dans un communiqué.

Une étude révèle que les données obscures nuisent aux stratégies de DataOps

Quest Software, un fournisseur de logiciels de gestion de systèmes, de protection des données et de sécurité, en collaboration avec l'Enterprise Strategy Group (ESG), a publié le rapport 2022 sur l'état de la gouvernance et de l'autonomisation des données, un rapport annuel mettant en évidence les principaux défis et innovations en matière de gouvernance des données, de gestion des données et de DataOps.

La semaine dernière dans le monde du rançongiciel – lundi 11 juillet 2022

Une diminution des attaques, ou le « calme plat avant la tempête » ? Publication du rapport du second trimestre de Cyberint sur les rançongiciels.

Des responsables des TI admettent manquer de visibilité sur leur surface d’attaque

Malgré des investissements dans la cybersécurité, de nombreuses organisations canadiennes – et leurs homologues mondiales – admettent qu'elles ont toujours des problèmes de visibilité de leurs systèmes informatiques, ce qui complique leur capacité à sécuriser des données vitales.

Faible maturité des entreprises canadiennes en matière de cybersécurité

De nombreuses entreprises canadiennes ont encore beaucoup de chemin à parcourir pour être considérées comme une organisation de cybersécurité mature, si l’étude d’un fournisseur est représentative.