Thales investit dans AI Redefined, une jeune entreprise montréalaise

Thales, une entreprise européenne qui investit dans les technologies numériques, annonce avoir investi dans AI Redefined (AIR), une jeune entreprise de Montréal qui a créé une nouvelle capacité de formation à l’intelligence artificielle où les humains et les machines apprennent continuellement les uns des autres pour relever des défis sophistiqués en temps réel.

Les deux entreprises ont signé un accord pour étendre leur collaboration en matière de travail en équipe homme-machine, ce qui contribuera à une prise de décision meilleure et plus éclairée. L’accord prolonge l’engagement de Thales à collaborer au développement d’une chaîne d’approvisionnement en intelligence artificielle (IA) solide et durable au Canada, et à permettre la mise en œuvre de systèmes critiques à large spectre, précise la société dans un communiqué.

« Nous nous engageons à collaborer avec les jeunes pousses et les PME canadiennes afin d’accélérer la commercialisation de l’IA dans les marchés critiques que Thales dessert. Nous sommes impatients d’aider AIR à réaliser son plein potentiel en tant que champion de l’IA, à l’avant-garde de la collaboration homme-machine. Et nous sommes enthousiastes à l’idée de travailler ensemble pour faire avancer la vision audacieuse TrUE AI de Thales dans les systèmes critiques, et pour construire un avenir auquel nous pouvons tous faire confiance », a déclaré Siegfried Usal, vice-président, Innovation numérique de Thales Amérique du Nord dans un communiqué.

De son côté, le PDG de AIR, G. Craig Vachon, a affirmé que « AI Redefined est ravi de compter Thales parmi ses clients, ses partenaires stratégiques et ses investisseurs. Nous nous réjouissons d’un avenir commun dans la construction de produits logiciels qui placent les éléments humains tels que la connaissance du contexte, la conformité et la responsabilité au centre de la formation à l’IA. L’engagement de Thales à vendre des systèmes complexes qui intègrent l’interaction entre l’homme et l’IA, ou ce que nous avons appelé « IA pilotable », me rassure quant à la trajectoire future de l’IA. » 

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à [email protected]

Articles connexes

Le gouvernement du Canada investit 30 M$ en intelligence artificielle

Le ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie, François-Philippe Champagne, annonçait il y a quelques jours un investissement de 30 millions de dollars dans une entreprise de Vancouver spécialisée en IA et en robotique, Sanctuary Cognitive Systems Corporation. 

Balado Hashtag Tendances, 1er décembre 2022 — L’IA qui écrit du code, les usines Foxconn vont mal, Alexa raconte des histoires et des graphismes...

Cette semaine : l’intelligence artificielle pour écrire du code, des problèmes dans les usines d’iPhone de Foxconn, Alexa crée des histoires pour enfants et l’intelligence artificielle accélère les graphismes par ordinateur.

Le gouvernement du Canada investit plus de 4 M$ pour soutenir les véhicules électriques et les technologies propres

L'Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l'Ontario (Fed Dev Ontario) a annoncé hier un investissement de plus de 4 millions de dollars canadiens pour soutenir deux entreprises technologiques basées à Ottawa : BluWave-ai Inc. et Tehama Inc.

CGI parmi les « leaders » des fournisseurs de services d’intelligence artificielle au Canada, selon IDC MarketScape

Selon le rapport d'évaluation des fournisseurs de services d'intelligence artificielle (IA) au Canada 2022 d'IDC MarketScape, la montréalaise CGI se positionne comme « leader ». Le rapport, qui est une première pour le marché canadien, définit trois des services commerciaux les plus importants dont les acheteurs ont besoin de la part des fournisseurs d'IA : la cybersécurité, l'automatisation intelligente et les solutions d'IA spécifiques à l'industrie. 

Des violations de données se produisent dans toutes les organisations, quelle que soit leur taille

Selon Todd Moore, vice-président des solutions de chiffrement chez Thales, un fournisseur parisien de solutions de haute technologie, aucune industrie ou organisation n'est à l'abri des violations de données, et les petites et moyennes entreprises (PME) sont particulièrement vulnérables.