Téo Taxi : l’entité de développement technologique épargnée

L’entité de développement technologique de l’entreprise de taxis électriques Taxelco est pour l’instant épargnée par la fin des activités du service Téo Taxi.Taxelco

Téo Taxi, qui compte de 26 à 49 employés, appartient à Taxelco, une entreprise du secteur du transport des personnes et de la mobilité qui est détenue par le Fonds XPND Croissance (Alexandre Taillefer), CDP Investissements (Caisse de dépôt et placement du Québec) et le Fonds de solidarité des travailleurs du Québec (FTQ).

Taxelco affirme que « la restructuration en cours n’affecte pas l’entité technologique, qui a développé au cours des trois dernières années, grâce à Téo Taxi, le produit permettant la gestion d’une flotte électrique ». À son avis, « cette technologie a une forte valeur commerciale et les équipes spécialisées poursuivront leurs activités ».

Taxelco dit avoir « été lancée en 2015 dans le but de moderniser l’industrie du taxi », avoir « été contrainte de revoir son modèle d’affaires » et avoir constaté que « le projet de Téo Taxi n’est pas viable dans les conditions actuelles ».

« Le cadre actuel ne nous pas permet d’atteindre le seuil de la rentabilité » avec Téo Taxi, soutient Taxelco. À son avis, le cadre réglementaire aurait dû permettre à Téo Taxi « d’adapter les tarifs en fonction des services à valeur ajoutée », tandis que les « coûts d’opération pour gérer la flotte de véhicules électriques (techniquement limités) ne permettent pas d’atteindre la pérennité ».

Taxelco prévoit continuer ses opérations de taxis réguliers avec les bannières Taxi Diamond et Taxi Hochelaga, ainsi que « poursuivre », avec ces dernières, « ses efforts de modernisation et électrification de l’industrie du taxi ».

Lire aussi :

Téo, un taxi vert et technologique

La Caisse injecte 15 millions dans le fonds XPNDcroissance

L’industrie du taxi réplique avec la technologie

Articles connexes

CGI prévoit racheter près d’un million d’actions détenues par la CDPQ

CGI annonce en ce début de semaine son intention de conclure une entente privée avec la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) en vue du rachat aux fins d'annulation de 938 914 de ses actions subalternes avec droit de vote classe A détenues par la CDPQ, au prix de 106,51 $ par action. Cela représente un escompte par rapport au cours de clôture du 29 juillet 2022 des actions classe A en vigueur à la Bourse de Toronto (TSX).

Investir dans des technologies numériques est payant

Une étude récemment publiée par La Banque de développement du Canada (BDC) indique qu'en 2021, 9 PME sur 10 ont investi dans des technologies numériques, mais que seule une sur 20 les utilise de façon efficace. 

La Caisse de dépôt mise sur la numérisation de l’économie

Les stratégies de la Caisse de dépôt et placement du Québec tiennent compte de la numérisation de l’économie et de la transition climatique.

Financement de la Caisse de dépôt pour eSentire

La Caisse de dépôt et placement du Québec a contribué à un financement de 325 millions de dollars américains qui a été accordé à l’entreprise de cybersécurité eSentire, basée à Waterloo en Ontario.

Le détaillant numérique Goodee financé par BKR

BKR Capital est un fonds de capital de risque qui finance des entreprises technologiques qui appartiennent à des personnes des communautés noires.