Télécommunications : niveau inacceptable de pratiques de vente agressives, selon le CRTC


Fanny Bourel - 21/02/2019

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a dénoncé, dans un rapport publié hier, les pratiques de ventes adoptées par certains acteurs de l’industrie des services de télécommunication.

« Malgré les mesures existantes mises en place par les fournisseurs de services et les gouvernements, les pratiques de vente trompeuses ou agressives se produisent dans une mesure inacceptable », souligne le communiqué émis par le CRTC.

Son rapport est le fruit de consultations publiques, menées aussi bien auprès de 2300 consommateurs que d’experts, dans le cadre de sondages et d’audiences publiques. Selon un sondage réalisé en ligne, 40 % des consommateurs disent qu’une entreprise de télécoms a déjà utilisé des techniques de vente jugées agressives ou trompeuses avec eux. Le quart des consommateurs a vécu ce type de situation au cours de l’année écoulée.

Pour y remédier, le CRTC envisage de mettre en place plusieurs mesures, dont un code de conduite obligatoire pour les services internet et un programme national de client-mystère destiné à surveiller les pratiques de ventes employées par les entreprises de télécommunications. Le CRTC préconise aussi l’instauration de périodes d’essai, afin que les consommateurs puissent annuler un service qui ne répondrait finalement pas à leurs attentes.

« Nous avons l’intention d’examiner des solutions additionnelles pour assurer que les interactions des Canadiens avec leurs fournisseurs de services aient lieu de manière équitable et respectueuse », a déclaré, par communiqué, Ian Scott, président et premier dirigeant du CRTC.

Lire aussi :

Révision des lois sur la communication et la diffusion de contenu

Télévision : le CRTC cible les rabais à durée limitée

Forfaits : le CRTC ouvre une boîte de réception des plaintes




Tags: , , , , , , , ,