Tecsys dépose ses résultats révisés


Jean-François Ferland - 17/08/2006

Des revenus de 946 000 $ US, reliés à la vente de licences, comptabilisés de façon inappropriée lors des années fiscales 2004 à 2006, seront inclus aux résultats de l’année financière 2007.

L’entreprise Tecsys de Montréal, qui commercialise des logiciels de gestion de la chaîne d’approvisionnement, a déposé une version révisée de ses résultats financiers des dernières années.

Pour le quatrième trimestre de l’année financière 2006 qui s’est terminée le 30 avril dernier, Tecsys indique que la période s’est soldée par des revenus de 7,4 millions $, alors qu’ils avaient été de 7,9 millions $ US au terme du dernier trimestre de l’année financière 2005. Les revenus associés aux produits ont été de 3,3 millions $ US et ceux associés aux services ont été de 3,9 millions $ US. La perte nette est de 1,4 million $ US.

Les points saillants du trimestre sont la signature de vingt contrats de licence auprès d’un mélange de clients actuels et nouveaux en Amérique du Nord et en Europe. Une réduction des revenus à ce trimestre se traduira par des réductions de coûts au cours des trimestres suivants.

Pour l’année financière 2006, si les investissements en recherche et développement et une réduction des revenus en raison de la force du dollar canadien ont eu un impact sur les résultats, la révision des résultats des années précédentes altère le portrait financier de l’entreprise.

Il y a quelques semaines, Tecsys avait annoncé qu’elle devait revoir ses chiffres pour les années financières 2002, 2003 et 2004 en raison d’une interprétation inappropriée d’une méthode et d’un moment de constatation des revenus, tel qu’édicté par l’association professionnelle American Institute of Certified Public Accountants pour la déclaration des revenus associés aux licences de logiciels. La modification des ententes de licences lors de l’année financière 2002, qui rendait le soutien informatique obligatoire pour les produits de l’entreprise, est le point d’origine de l’imbroglio.

En conséquence, les revenus corrigés pour les trois premiers trimestres de l’année financière 2006 sont de 7,8 millions $ US, 9,2 millions $ US et 9,5 millions $ US, additionnés aux revenus du dernier trimestre, totalisent des revenus de 33,8 millions $ US pour l’année entière, en baisse de 238 000 $ US en comparaison avec les montants précédemment rapportés.

La perte nette pour l’année entière est de 1,6 million $ US, soit l’écart entre les revenus initialement indiqués et les revenus corrigés. Les changements les plus remarquables sont survenus au premier trimestre, qui est passé d’un bénéfice net de 225 000 $ US à un bénéfice de 21 000 $ US, et au troisième trimestre, où le bénéfice net de 5 000 $ US a été remplacé par une perte nette de 222 000 $ US.

Pour l’année financière 2005, les revenus initiaux de 24,3 millions $vUS ont été corrigés à 23,8 millions $ US, en baisse de 436 000 $ US, et le bénéfice net de 334 000 $ US a été remplacé par une perte nette de 102 000 $ US. Pour l’année financière 2004, les revenus de 17,6 millions $ US ont été réduits de 184 000 $ US, à 17,4 millions $ US et le bénéfice net est passé de 415 000 $ US à 231 000 $ US.

Au total, 946 000 $ US seront comptabilisés dans l’année financière 2007 qui est en cours.

Depuis le 1er août 2006, l’Autorité des marchés financiers impose une interdiction de réalisation de transaction aux gestionnaires à la suite du défaut de dépôt des résultats financiers avant la date d’échéance établie au 31 juillet dernier.




À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+