Technologies 20-20 répond à certains actionnaires mécontents


Jean-François Ferland - 27/10/2010

En réponse à l’expression du mécontentement de certains détenteurs de ses actions, Technologies 20-20 dit avoir le soutien ses quatre principaux actionnaires. Néanmoins, l’entreprise lavaloise convoque une assemblée extraordinaire pour soumettre à ses actionnaires la proposition des dissidents.

L’entreprise Technologies 20-20 de Laval, quelques jours après la réception d’une requête de modification de son conseil d’administration qui émanait de la firme d’investissement américaine Crescendo Partners et d’autres actionnaires, répond à ses détracteurs.

Technologies 20-20, qui est spécialisée en logiciels de fabrication de meubles et en logiciels de design et d’aménagement intérieur, affirme que quatre de ses « principaux actionnaires », soit la Caisse de dépôt et placement du Québec, Desjardins, Gestion Mignault et la Société financière Bourgie, ont confirmé qu’ils appuyait l’entreprise face à la tourmente.

Ces quatre actionnaires de Technologies 20-20 auraient fait part de leur « opposition formelle » à la demande de remplacement de trois administrateurs, soit Pierre L. Lambert, Yves Archambault et Philippe Frenière, qui a été formulé par certains actionnaires mécontents. Selon Technologies 20-20, les quatre actionnaires qui ont refusé la requête des dissidents détiendraient 56 % de ses actions qui sont en circulation.

Soulignons que la société d’investissement Gestion Mignault appartient à Jean Mignault, qui est le fondateur, le chef de la direction, le coprésident du conseil d’administration et le principal actionnaire de Technologies 20-20.

Également, la Société financière Bourgie, qui est l’un des autres actionnaires qui appuient Technologies 20-20, est la société d’investissement où travaille Philippe Frenière, l’un des trois membres du conseil d’administration visé par la demande formulée par les actionnaires mécontents.

Toutefois, Technologies 20-20 précise qu’un processus d’évaluation des talents et des compétences des personnes qui forment son conseil d’administration, qui a été amorcé en janvier dernier, sera terminé sous peu. Aussi, Technologies 20-20 indique que deux membres du conseil d’administration seront remplacés avant la tenue de l’assemblée générale annuelle de l’entreprise.

Bilan de mesures

Outre la manifestation du soutien de certains de ses actionnaires, Technologies 20-20 fait le bilan des mesures qu’elle a appliquées au cours des deux dernières années afin d’améliorer ses opérations et, en conséquence, ses résultats financiers et la valeur de son titre boursier.

Ainsi, Technologies 20-20 souligne qu’elle a réduit son nombre d’employés du quart depuis le sommet atteint en 2008 et qu’elle a consolidé et fermé des bureaux.

Technologies 20-20 ajoute que ses revenus et que son bénéfice avant impôts, intérêts et amortissements (BAIIA) avaient augmenté d’année en année en dollars constants au cours des neuf derniers mois, et qu’elle affichait des taux d’acquisition élevés de clients dans les secteurs où elle oeuvre.

Dissidence

Il y a une dizaine de jours, Crescendo Partners et d’autres investisseurs québécois et canadiens qui détiennent des actions de Technologies 20-20 ont exprimé publiquement la manifestation de leur mécontentement à propos de la performance du titre boursier de l’entreprise lavalloise.

Dans des documents transmis à la direction de Technologies 20-20, qui ont été publiés sur Internet, ces actionnaires ont demandé à l’entreprise de remplacer trois membres de son conseil d’administration par trois personnes, dont Eric Rosenfeld qui est associé délégué chez Crescendo Partners.

Lire: Bisbille dans l’actionnariat de Technologies 20-20?

Assemblée extraordinaire

Par ailleurs, Technologies 20-20 annonce la tenue d’une assemblée extraordinaire de ses actionnaires le 21 décembre 2010.

Cette assemblée extraordinaire sera tenue afin de statuer de la pertinence de destituer les trois membres du conseil d’administration qui sont visés par la requête de Crescendo Partners et d’autres actionnaires, pour ensuite appliquer un processus d’élection des candidats proposés par les actionnaires dissidents.

Technologies 20-20 tiendra cette assemblée extraordinaire afin de se conformer à une disposition de la loi, qui oblige la tenue d’une telle réunion dans les circonstances.

Jean-François Ferland est rédacteur en chef adjoint au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+