Tata Consultancy Services ouvre un nouveau centre à Montréal

Tata Consultancy Services (TCS) étend sa présence à Montréal en ouvrant un nouveau centre de prestations informatiques dans la ville. L’entreprise de services informatiques, de conseil et de solutions d’affaires prévoit embaucher plus de 100 nouveaux employés immédiatement et plus de 500 dans les trois prochaines années.

Image : Mlenny/iStock

« Notre nouveau centre à Montréal fait partie des investissements que nous faisons pour soutenir notre croissance, a déclaré Soumen Roy, responsable pays à TCS Canada, dans un communiqué transmis à Direction informatique. Avec sa richesse de talents, son écosystème de recherche en intelligence artificielle et sa réputation de pôle d’innovation numérique, Montréal est l’endroit idéal pour notre expansion. Le nouveau centre nous aidera à mieux servir nos clients, à recruter et à développer les meilleurs talents locaux, et à investir dans la communauté. »

Le nouveau site de Montréal offrira des services et des solutions autour de technologies telles que l’informatique en nuage, l’analyse avancée, l’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle. TCS prévoit d’utiliser le centre pour soutenir les clients nouveaux et existants dans les secteurs du transport, de la vente au détail et des services financiers.

Dans le cadre de son investissement dans la région, TCS introduit également son programme Créer mon futur à l’école à Montréal. Ce programme de formation des enseignants donne aux éducateurs les outils pour intégrer la pensée computationnelle dans leur programme d’études. Cette compétence permet aux élèves de savoir comment résoudre des problèmes du monde réel en découvrant comment les exprimer d’une manière qu’un ordinateur peut résoudre.

« Créer mon futur utilise une approche transdisciplinaire qui intègre les concepts de la pensée computationnelle dans toutes les matières principales, y compris les mathématiques, les sciences, les arts du langage et les études sociales, explique Lina Klebanov, qui est en charge de la responsabilité sociale de l’entreprise en Amérique du Nord. Soixante-cinq pour cent des enfants qui entrent à l’école primaire occuperont des emplois qui n’existent pas encore. En contribuant à leur apprendre à utiliser une pensée créative pour comprendre comment les problèmes peuvent être résolus grâce à la technologie, nous aidons les étudiants à se préparer aux emplois du futur. »

Articles connexes

Google ouvre son nouveau bureau de Montréal et versera 2,75 M$ pour soutenir l’écosystème technologique et la formation aux compétences numériques du Québec

Une vingtaine d'années après son arrivée au Québec, Google Canada célèbre l'ouverture officielle de l'espace Google Viger, un bureau axé sur la durabilité au centre-ville de Montréal. Et dans le but de renforcer le soutien à l'écosystème technologique du Québec, la société s'engage à verser 2,75 M$, incluant le maintien du soutien à Mila, l'élargissement des cours des certificats de carrière Google, et l'octroi de subventions Google.org à Digital Moment, NPower Canada et à d'autres organismes sans but lucratif locaux.

VMware ouvre un nouveau centre de recherche et d’innovation en intelligence artificielle à Montréal

La société d'infonuagique VMware annonçait hier l'ouverture du Centre de recherche et d'innovation VMware Next G-AI à Montréal. 

Partenariat entre SITA et trois importants aéroports canadiens

Un nouveau partenariat annoncé aujourd'hui entre trois des principaux aéroports du Canada vise à offrir aux voyageurs une expérience plus rapide et plus efficace par l'adoption d'une plateforme technologique commune.

Montréal et Calgary devancent Toronto comme lieu de prédilection pour débuter une carrière en TI

On s’est passé le mot à propos de Calgary et de son secteur technologique en expansion, non seulement au pays, mais à l'échelle mondiale, révèlent les résultats d'une nouvelle étude publiée cette semaine par CodeClan d’Édimbourg en Écosse.

Un Montréalais soupçonné d’être derrière le logiciel malveillant Golden Chickens

Selon une enquête menée par une société canadienne de services de sécurité gérés, l'un des cybercriminels à l'origine de la suite de logiciels malveillants Golden Chickens, qui serait préféré par trois grands gangs de cybercriminels russes, vit à Montréal.