Stratégie numérique canadienne : la plus lente connexion à haut débit disponible


Dominique Lemoine - 14/04/2014

La stratégie numérique du gouvernement du Canada n’est pas très judicieuse, soutient un expert-conseil dont les propos sont rapportés par IT World Canada.Illustration du concept de branchement à Internet

Le gouvernement du Canada, dans sa stratégie numérique qui a été dévoilée récemment, indique qu’il financera des projets de transmission à large bande pour que les communautés en région aient accès à un service Internet d’au moins 5 mégabits par seconde. Mais il s’agit de la vitesse de connexion à haut début la plus lente sur le marché, selon le consultant Campbell Patterson.

Selon l’expert, ce n’est rien de très sérieux et inspirant pour les communautés qui aspirent à devenir des villes intelligentes. « Encore une fois le gouvernement vise l’année 1993, conduisant le Canada en bas de la route tout en regardant dans le rétroviseur », a ajouté M. Patterson.

En entrevue à l’occasion d’une conférence sur les villes intelligentes à Toronto, le consultant a indiqué qu’une meilleure solution aurait été de fournir dans les régions du pays un accès à réel haut débit par l’intermédiaire des technologies d’intégration Wi-Fi et WiMAX.

« Avec les plus vieux réseaux, vous n’avez aucune assurance de qualité de service pour les applications et le fournisseur ne prend aucun engagement de niveau de service. Un tel engagement est essentiel autant pour les infrastructures des entreprises que celles des administrations gouvernementales », a-t-il ajouté.

Lire l’article au complet sur le site de IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique (en anglais)




Tags: , , , , , , , , , ,
Dominique Lemoine

À propos de Dominique Lemoine

Dominique Lemoine est rédacteur en chef du magazine Direction informatique.


Google+