Sophos dévoile les détails de sa nouvelle unité de défense contre les cyberattaques

Le fournisseur britannique de cybersécurité Sophos a dévoilé aujourd’hui une nouvelle unité inter-opérationnelle conçue pour aider les organisations à mieux se défendre contre les cyberattaques en constante évolution et de plus en plus complexes.

Image : Getty

Connue sous le nom de Sophos X-Ops, l’initiative implique trois groupes – SophosLabs, Sophos SecOps et Sophos AI – qui, combinés, se traduiront, selon la société, par des capacités de protection, de détection et de réponse plus innovantes.

Joe Levy, directeur de la technologie de l’entreprise, a déclaré : « La cybersécurité moderne devient un sport d’équipe hautement interactif, et à mesure que l’industrie a mûri, les spécialisations nécessaires en analyse, ingénierie et enquête ont émergé. »

« Les opérations évolutives de bout en bout doivent désormais inclure des développeurs de logiciels, des ingénieurs en automatisation, des analystes de logiciels malveillants, des spécialistes de l’ingénierie inverse, des ingénieurs d’infrastructure infonuagique, des intervenants en cas d’incident, des ingénieurs et des scientifiques de données et de nombreux autres experts, et ils ont besoin d’une structure organisationnelle qui évite les silos. »

Dans une alerte aux médias, la société a comparé l’initiative à une « équipe de salle d’urgence pour la cybersécurité. Une blessure grave peut nécessiter un chirurgien cardiaque, une infirmière et un spécialiste en médecine d’urgence. Chacun a ses propres capacités uniques, mais ce n’est qu’en travaillant ensemble qu’ils peuvent arrêter le flux sanguin et sauver le patient. »

Les SophosLabs sont comptent plus de 250 chercheurs du monde entier qui enquêtent sur de nouveaux logiciels malveillants et existent depuis plus de 20 ans, SecOps est constitué du service de détection et de réponse aux menaces gérées (MTR) de l’entreprise créé en 2019 et de Sophos AI a été créée il y a cinq ans lorsque la société a acheté Invincia, une société de logiciels anti-malware spécialisée dans l’apprentissage automatique.

La société, a déclaré Levy, a unifié trois « équipes mondialement reconnues et matures au sein de Sophos pour fournir cette étendue d’expertise en matière de sujets et de processus critiques ».

« Réunis sous le nom de Sophos X-Ops, ils peuvent tirer parti de leurs forces mutuelles, y compris l’analyse de la télémétrie mondiale de plus de 500 000 clients, des capacités de recherche, de réponse et de correction des menaces à la fine pointe de l’industrie, et une intelligence artificielle rigoureuse pour améliorer de manière mesurable la détection des menaces et réponse. »

« Les attaquants sont souvent trop organisés et trop avancés pour être combattus sans l’expertise combinée et l’efficacité opérationnelle d’un groupe de travail commun comme Sophos X-Ops. »

Pour plus de détails, l’article original (en anglais) est disponible sur IT World Canada, une publication sœur de Direction informatique.

Lire aussi :

Quatre nouveaux gangs de rançongiciels qu’il faut connaître

Une campagne de hameçonnage associée à une fraude par courriel

La vulnérabilité Log4J atteint des proportions endémiques, selon un rapport

Adaptation et traduction française par Renaud Larue-Langlois

Paul Barker
Paul Barker
Paul est le fondateur de PBC Communications, une firme de rédaction spécialisée dans le journalisme indépendant. Son travail est apparu dans un certain nombre de magazines technologiques et en ligne sur des sujets allant des problèmes de cybersécurité et du monde en évolution de l'informatique de pointe à la gestion de l'information et aux progrès de l'intelligence artificielle.

Articles connexes

Moins d’assureurs offrent une cyber-couverture, et elle est difficile à obtenir

Le rapport annuel sur le statut des rançongiciels publié la semaine dernière par Sophos démontre que les assureurs compliquent la tâche des organisations qui souhaitent obtenir une couverture de cybersécurité.

Ne pas corriger un serveur est comme laisser la porte ouverte

Le serveur Exchange non corrigé d'un fournisseur de soins de santé du Canada a été exploité deux fois par des groupes de rançongiciels.

Attention aux attaques de logiciels malveillants en deux étapes en 2022

Les attaques de logiciels malveillants en deux étapes observées en 2021 se propageront en 2022, selon un rapport de Sophos qui traite des risques que les organisations devront probablement affronter au cours de 2022.

Quel est le meilleur antivirus?

L’organisme indépendant autrichien AV-Comparatives a réalisé une série de...

LinkedIn confirme la perte de 6,5 millions de mots de passe

L'entreprise de réseautage pour professionnels LinkedIn a confirmé jeudi...