Sécurité des TI : Terranova s’implante en Suisse

Terranova WW Corporation, une entreprise lavalloise spécialisée en sécurité de l’information, ouvre une franchise en Suisse avec la société CCZ Business.Terranova

Terranova Suisse devrait notamment proposer des services de sensibilisation à la sécurité de l’information. Cet aspect viendrait compléter des services techniques afin de faire échouer des cyberattaques. « L’objectif […] est de former des maillons forts dans les organisations, afin de protéger l’information des entreprises », a indiqué, par communiqué, Claude Coquoz, dirigeant de la franchise.

Pour Terranova WW Corporation, ce nouveau bureau devrait lui permettre de consolider la croissance de l’entreprise en Europe. « Comme partout ailleurs, la cybercriminalité est de plus en plus présente. [L’offre de Terranova] vise essentiellement à changer les comportements des employés en matière de sécurité », a ajouté, Lise Lapointe, présidente de Terranova WW Corporation.

Fondée en 2001, Terranova WW Corporation mentionne faire de la pédagogie en matière de sécurité de l’information. Cette sensibilisation passerait surtout par des cours en ligne interactifs, disponibles dans environ 35 langues, afin d’inculquer une culture de la sécurité de l’information aux employés d’entreprises et d’organisations.

Lire aussi:

Outils de sensibilisation des PME à la cybersécurité signés Terranova

Les violations de données persistent malgré la sensibilisation

Sécurité : les incidents internes plus fréquents que les attaques externes

Articles connexes

Une session du MapleSEC examine la meilleure façon de mettre fin au chaos des courriels

Les chiffres sont à la fois effrayants et alarmants. Au cours de 2022, selon Statista, on estime qu'un nombre stupéfiant de 333,2 milliards de courriels seront envoyés et reçus dans le monde, un nombre qui atteindra 347,3 milliards l'année prochaine et franchira la barre des 376,4 milliards d'ici 2025.

Les RSSI doivent être proactifs dans leurs cyberstratégies, affirme un conférencier au MapleSEC

Les professionnels de la sécurité de l'information devraient être plus agressifs dans leurs stratégies de cybersécurité, a déclaré un expert lors de la conférence MapleSEC de cette semaine.

Pourquoi appeler la police après une cyberattaque ? Parce qu’ils attendent votre appel

Il existe de nombreuses raisons de signaler une cyberattaque réussie à votre service de police local. Le constable enquêteur Doug MacRae, de la section de la cybercriminalité de la Police régionale de York en Ontario a le meilleur : « Vos impôts paient notre salaire », a-t-il déclaré aux pros de la sécurité des TI lors d'une conférence le mois dernier, « alors utilisez-nous ».

Décalage entre les conseils d’administration et les RSSI sur la cybersécurité

Les responsables de la sécurité des systèmes d’information (RSSI) informent de plus en plus les conseils d'administration des stratégies de cybersécurité et du profil de risque de leur organisation. Mais une nouvelle enquête auprès de dirigeants suggère qu'il s'agit parfois d'un jeu du téléphone.

Les pros de la sécurité des TI se concentrent sur la prévention des attaques mais des alertes importantes leur échappe

Selon un responsable de Cisco Systems, la plus grande erreur que commettent les dirigeants de la sécurité des TI est de consacrer trop de ressources à la conformité réglementaire et à la prévention des cyberattaques.