SCALE AI : 50 M$ pour soutenir 12 projets en intelligence artificielle

SCALE AI annonce 12 nouveaux projets en intelligence artificielle (IA) qui représentent plus de 50 M$ d’investissement, signe de la poursuite de l’adoption rapide de l’intelligence artificielle par les leaders industriels canadiens. 

L’intégration de l’IA représente un vecteur de croissance, de productivité et de compétitivité offrant des avantages significatifs pour l’ensemble de l’économie canadienne, indique SCALE AI dans un communiqué. En optimisant la production et le transport, l’IA se révèle essentielle pour relever les défis cruciaux auxquels les chaînes d’approvisionnement sont maintenant confrontées, liés notamment aux répercussions de la pandémie, à la pénurie de main-d’œuvre et à la performance environnementale.

SCALE AI se présente comme une grappe d’innovation mondiale spécialisée en intelligence artificielle. Basée à Montréal, elle agit comme un pôle d’investissement et d’innovation pour accélérer l’adoption et l’intégration rapide de l’IA et contribue au développement d’un écosystème québécois et canadien en IA de classe mondiale. 

Financée par le gouvernement fédéral et le gouvernement du Québec, elle compte près de 500 partenaires industriels, instituts de recherche et autres acteurs en IA. L’organisation développe des programmes visant à soutenir des projets d’investissement d’entreprises qui implantent des applications concrètes en IA, visant à encourager l’émergence de futurs fleurons du secteur et à faciliter le développement d’une main-d’œuvre qualifiée.

« En quelques années seulement, l’intégration de l’IA est passée du stade expérimental à des processus établis pour de nombreuses applications. Les projets annoncés démontrent que, indépendamment de la taille de l’entreprise ou du secteur d’activité, l’intégration de l’IA permet aux entreprises d’identifier de nouvelles opportunités et de créer une valeur durable, ce qui inclut une augmentation de la croissance des revenus et une amélioration de la compétitivité », a déclaré Julien Billot, directeur général de SCALE AI.

De son côté, le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne, précise que « le Canada compte plus de 50 centres de recherche internationale sur l’IA, près de 1 000 entreprises en IA en démarrage et des milliers de chercheurs de talent, ce qui fait de lui un chef de file mondial dans le domaine de l’intelligence artificielle. Grâce aux investissements réalisés par notre gouvernement dans le secteur de l’IA, nous rendons l’économie canadienne plus agile, concurrentielle et résiliente. Les 12 projets annoncés aujourd’hui par SCALE AI prouvent que les entreprises du Canada ont recours à l’intelligence artificielle pour être concurrentielles à l’échelle mondiale ».

 

Renaud Larue Langlois
Renaud Larue Langlois
Un peu journaliste, un peu gestionnaire TI, totalement passionné de technologie. Après plus de 25 ans dans le domaine des TI, devenir rédacteur était tout naturel pour Renaud. C'est réellement une affaire de famille. Ses champs d'intérêt sont… tout, en autant que ça concerne la technologie. On peut le joindre à rlaruelanglois@directioninformatique.com.

Articles connexes

ILX Group examine les mesures que les entreprises doivent prendre pour se préparer à l’avenir

La société de conseil et de formation ILX Group vient de publier une nouvelle étude qui examine le déficit de compétences en intelligence artificielle (IA) auquel de nombreuses industries de pointe sont confrontées aujourd'hui, résultat de ce qu'elle décrit comme des pénuries de personnel, des perturbations de la chaîne d'approvisionnement, de l'inflation et de l'incertitude globale.

Intel et Mila unissent leurs forces pour une intelligence artificielle responsable

Intel annonce aujourd’hui une collaboration stratégique de recherche et de co-innovation de trois ans avec Mila, un institut de recherche en intelligence artificielle (IA) de Montréal. Dans le cadre de cette collaboration, une vingtaine de chercheurs d’Intel et de Mila vont travailler sur le développement de techniques d'IA avancées pour relever les défis mondiaux tels que le changement climatique, la découverte de nouveaux matériaux et la biologie numérique.

Trois écoles d’automne en Intelligence artificielle

L’Institut intelligence et données (IID) de l’Université Laval et ses partenaires offriront l’automne prochain un cycle de trois écoles d’automnes. Construites à l’attention de non-spécialistes afin de les aider à appréhender l’usage des données et de l’intelligence artificielle dans le domaine de la santé, ces formations soutiendront une exploration des outils et techniques de l’IA, de la gestion et de l’intendance des données, ainsi que du cadre éthique et juridique qui les soutiennent.

Une enquête de Gartner révèle que les initiatives d’automatisation basées sur l’IA se poursuivent

Une nouvelle étude de Gartner publiée plus tôt cette semaine révèle que 80 % des cadres pensent que l'automatisation peut être appliquée à toute décision commerciale. Et à mesure que l'automatisation s'intègre dans les affaires numériques, les résultats ont révélé à quel point les organisations de tailles variées font évoluer leur utilisation de l'intelligence artificielle (IA) dans le cadre de leurs stratégies d'automatisation.

La GRC toujours intéressée par les logiciels de reconnaissance faciale

Malgré les critiques selon lesquelles les logiciels de reconnaissance faciale actuels sont biaisés contre les personnes de couleur, la GRC s'intéresse toujours à la technologie, selon le chef de l'équipe de soutien technique de la GRC.