SAP mise sur la mobilité


Denis Lalonde - 17/11/2010

Le concepteur de solutions logicielles de gestion et d’applications pour entreprises SAP mise sur l’interconnexion entre les appareils mobiles et le bureau pour assurer sa croissance.

« La mobilité est très importante pour SAP, d’où l’acquisition de Sybase. C’est une industrie qui est au cœur de notre stratégie de croissance; elle nous permet d’ajouter une interface aux processus d’affaires que nous développons », explique Dany Ortchanian, vice-président, région de l’est chez SAP Canada, à l’occasion de l’escale montréalaise du SAP World Tour, qui a eu lieu le 21 octobre dernier.

SAP a annoncé l’acquisition de Sybase en mai dernier pour un montant de 5,8 milliards de dollars américains en grande partie pour augmenter sa présence dans l’industrie des téléphones mobiles et des centres de données.

« Même avant l’acquisition, le mobile était très important pour SAP. À Montréal, nous avons développé il y a plus de six mois une application CRM (gestion des relations client) de ventes mobiles en partenariat avec Sybase. Nous sommes bons dans le développement d’applications pour les processus d’affaires, alors que Sybase possède l’expertise pour adapter ces processus à la mobilité », ajoute Maria Codipietro, directrice générale, SAP Labs Canada à Montréal et Toronto.

Cette dernière précise que l’application, disponible sur iPad, permet aux directeurs de comptes de quitter le bureau avec l’appareil avec sa liste « d’opportunités » de la journée. « L’application développée à Montréal fournit les contacts, les informations à consulter, un calendrier, etc. », explique-t-elle.

Les objectifs de SAP sont très agressifs. L’entreprise dont le siège social se trouve à Walldorf, en Allemagne dit vouloir atteindre le cap du milliard d’utilisateurs d’ici 2015 grâce entre autres à la mobilité, elle qui affirme en compter 15 millions en ce moment. « Nous voulons aller chercher les clients de nos clients, ce qui provoquerait un ‘effet boule de neige’ », raconte Dany Ortchanian.

Analytique et veille économique

Dany Ortchanian soutient que la croissance de SAP repose pas seulement sur la mobilité, mais aussi sur l’analytique et sur la veille économique (business intelligence): « Nous savons que la quantité de données des entreprises double pratiquement chaque année. Cela crée d’énormes opportunités. Il faut être capable d’analyser ces données pour prendre de meilleures décisions et pour améliorer l’exécution en entreprise. De plus en plus, les sociétés vont utiliser des outils de veille économique pour mieux performer dans leurs domaines respectifs », croit-il, estimant que nombreuses sont les organisations qui ont en ce moment le mandat de réduire leurs coûts pour demeurer compétitives dans l’économie mondiale.

Plans de croissance à Montréal

Avec une équipe de 415 employés, le laboratoire de recherche & développement de SAP à Montréal est actuellement en campagne de recrutement pour combler 25 nouveaux postes, lui qui est présent dans la métropole depuis 1998.

« Nous attendons que l’intégration de Sybase soit finalisée avant de déterminer quels seront nos besoins », soutient Maria Codipietro, qui précise que les installations montréalaises abritent déjà des équipes de développement en gestion de la relation client, en commerce de détail, en services publics et en mobilité. Durant la dernière année, le laboratoire de Montréal a aussi accueilli une équipe de soutient technique pour les partenaires de SAP.

Au total, SAP compte 13 laboratoires de recherche & développement dans le monde. « Nous collaborons avec d’autres laboratoires, mais nous sommes également en concurrence avec eux lorsque vient le temps d’obtenir de nouveaux mandats. C’est mon travail d’attirer les mandats à Montréal et Toronto », explique Mme Codipietro.

Alors que tous les intervenants perlent de pénurie de main-d’œuvre dans l’industrie des technologies de l’information et des communications (TIC) au Québec, la direction de SAP dit ne pas avoir de difficulté à combler les postes dont elle a besoin et ne craint pas une éventuelle expansion à Montréal.




Tags: , , ,

À propos de Denis Lalonde

Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI).
Twitter: DenisLalonde


Google+ WWW