Sans-fil : le CRTC met un terme aux accords exclusifs de droits de diffusion

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) soutient que Bell Mobilité a enfreint les règles relatives aux droits de programmation exclusifs en concluant des accords avec la Ligue nationale de hockey (LNH) et la Ligue nationale de football (NFL).

Les accords avec la LNH et la NFL incluent les « droits de diffusion mobile de contenu populaire ».

Le CRTC précise que sa décision est le résultat d’une plainte déposée par Telus Communications après l’échec de sa tentative d’obtenir les droits détenus exclusivement par Bell Mobilité. Le contenu de la LNH touché comprend des matchs et des extraits vidéo, tandis que le contenu de la NFL comprend des matchs en période de grande écoute, tous les matchs éliminatoires (y compris le Super Bowl) et l’accès à la programmation de la chaîne NFL Network.

« Les Canadiens ne devraient pas être obligés de s’abonner au service sans fil d’une compagnie particulière pour accéder à leur contenu préféré », a déclaré le président du CRTC, Konrad von Finckenstein, dans un communiqué.

« Une concurrence saine et équitable entre les fournisseurs de services assure un plus grand choix aux Canadiens », a-t-il ajouté.

Selon le CRTC, Bell Mobilité doit déposer un rapport dans les 30 jours pour expliquer comment elle s’assurera que Telus obtienne un accès à son contenu de la LNH et de la NFL selon des conditions raisonnables. Bell Mobilité peut toutefois porter ce jugement en appel.

Bell et Telus réagissent

« Nous étudions encore la décision et nous ne pouvons offrir de commentaire spécifique sur la façon dont nous allons aller de l’avant. Toutefois, Bell ne contrôle pas la manière dont les ligues vendent leurs droits au Canada et nous n’avons pas la possibilité de revendre ces droits. Le CRTC s’impose ici directement sur la façon dont les propriétaires de contenu indépendant et international doivent vendre leurs droits au Canada. Nous n’avons pas la capacité d’agir au nom du CRTC de la façon dont ils le demandent », a déclaré la direction de Bell Mobilité en réaction au jugement.

Du côté de Telus, on affirme que la décision crée un précédent : « Bell refusait de nous donner accès à ce contenu, qui leur permettait de dire qu’ils offraient un service de plus grande ampleur que ce que nous pouvions offrir. Donc, c’est certain qu’il y a des négociations à venir, mais entretemps, le CRTC nous a guidé dans la bonne direction », a déclaré la directrice en matière de réglementation de la radiodiffusion chez Telus, Ann Mainville–Neeson.

Mme Mainville–Neeson concède qu’en ce moment, Bell Mobilité n’a pas les droits de céder ses contenus exclusifs. Il faudra donc que l’entreprise obtienne le droit de distribuer des sous-licences en modifiant ses contrats avec la LNH et la NFL.

À ce moment, deux possibilités s’offriront aux parties : 1- Bell Mobilité obtiendra le droit de distribuer des sous-licences, où 2- Tous les opérateurs mobiles du Canada devront négocier séparément avec la LNH et la NFL pour obtenir les droits de diffusion.

Denis Lalonde
Denis Lalondehttp://www.directioninformatique.com
Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde

Articles connexes

20,5 M$ du CRTC pour l’accès aux services sans fil mobiles et Internet au Manitoba, au Québec et à Terre-Neuve-et-Labrador

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) annonce aujourd’hui dix projets recevront en tout jusqu'à 20,5 millions de dollars en financement dans le cadre du Fonds pour la large bande.

Rogers espère maintenant conclure sa fusion avec Shaw à la fin de l’année

Rogers Communications a repoussé la date de clôture prévue de son acquisition de Shaw Communications pour 26 milliards de dollars canadiens au 31 décembre 2022.

« Des pannes, ça arrive », déclare le président du CRTC

Le chef de l'organisme de réglementation des télécommunications du Canada a déclaré que l'énorme panne de réseau Internet et sans fil de ce mois-ci chez Rogers pourrait entraîner une réglementation accrue de l'industrie, mais a également suggéré que rien ne pouvait être fait par l'organisme de réglementation pour empêcher les interruptions de service.

L’explication publique de la panne de Rogers caviardée

Rogers Communications a déposé une réponse de 39 pages aux questions du régulateur canadien des télécommunications concernant la panne sans précédent de ses réseaux Internet et sans fil, blâmant à nouveau un changement de configuration qui a supprimé un filtre de routage, ce qui a submergé ses routeurs de distribution.

Le CRTC ordonne à Rogers d’expliquer la panne de son réseau

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a ordonné à Rogers Communications de fournir une « explication complète » de la panne de réseau survenue le 8 juillet.