Sans fil : conciliation du CRTC sur des tarifs interentreprises

Le CRTC modifie certains tarifs que Bell, Rogers et Telus imposent à d’autres entreprises canadiennes de services de télécommunications sans fil pour des services d’itinérance.CRTC_logo

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), qui est un organisme de réglementation du gouvernement fédéral, affirme avoir établi des tarifs provisoires pour ces services qui entrent en vigueur dès le 6 mai 2015, en attendant les propositions de tarifs finaux de la part des trois principaux fournisseurs d’ici novembre.

« Pour pouvoir offrir des services sans fil à leurs clients, les entreprises concluent de multiples ententes de services de gros. Les tarifs et les modalités en vertu desquels les entreprises de services sans fil, surtout les plus petits fournisseurs, peuvent obtenir des services de gros sont essentiels pour leur capacité d’offrir des services de détail compétitifs à des prix raisonnables, donc plus de choix », précise le CRTC.

De plus, le CRTC soutient que « le niveau de concurrence entre les entreprises de services sans fil nationales – Bell, Rogers et Telus – est insuffisant sur le plan de la fourniture de services d’itinérance de gros ». Le CRTC explique que ces entreprises « peuvent maintenir des tarifs et imposer des modalités qui n’existeraient pas dans un marché concurrentiel ».

Lire aussi :

Les frais pour les factures en papier préoccupent le CRTC

Appels de télémarketing : le CRTC modifie ses règles

Le CRTC enquêtera sur les services par satellite au Canada

Articles connexes

Décès de Jean de Grandpré, pionnier des télécommunications

On apprenait hier le décès de Jean de Grandpré, survenu le weekend dernier à l’âge vénérable de 100 ans. Réel pionnier du monde des télécommunications au Canada, Il a joué un rôle majeur dans la création de Bell Canada Entreprises (BCE) Il était par ailleurs un leader important du milieu des affaires.

20,5 M$ du CRTC pour l’accès aux services sans fil mobiles et Internet au Manitoba, au Québec et à Terre-Neuve-et-Labrador

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) annonce aujourd’hui dix projets recevront en tout jusqu'à 20,5 millions de dollars en financement dans le cadre du Fonds pour la large bande.

Rogers espère maintenant conclure sa fusion avec Shaw à la fin de l’année

Rogers Communications a repoussé la date de clôture prévue de son acquisition de Shaw Communications pour 26 milliards de dollars canadiens au 31 décembre 2022.

« Des pannes, ça arrive », déclare le président du CRTC

Le chef de l'organisme de réglementation des télécommunications du Canada a déclaré que l'énorme panne de réseau Internet et sans fil de ce mois-ci chez Rogers pourrait entraîner une réglementation accrue de l'industrie, mais a également suggéré que rien ne pouvait être fait par l'organisme de réglementation pour empêcher les interruptions de service.

L’explication publique de la panne de Rogers caviardée

Rogers Communications a déposé une réponse de 39 pages aux questions du régulateur canadien des télécommunications concernant la panne sans précédent de ses réseaux Internet et sans fil, blâmant à nouveau un changement de configuration qui a supprimé un filtre de routage, ce qui a submergé ses routeurs de distribution.