Rogers offrira bientôt un portefeuille mobile sur téléphone intelligent

Rogers affirme qu’il sera le premier fournisseur de services de télécommunications au Canada à offrir une carte virtuelle prépayée sur des téléphones intelligents.

Paiement sans contact de Rogers
(Photo : Rogers)

Après avoir participé à la réalisation de la première transaction par carte de crédit mobile dans un point de vente canadien avec la CIBC, Rogers Communications offrira le portefeuille mobiXpress d’ici les prochaines semaines.

Ce portefeuille sera offert sur certains téléphones Android et BlackBerry compatibles avec la technologie de communication en champ proche. Les utilisateurs auront ainsi la possibilité de payer directement avec leur téléphone, comme ils le feraient avec leur carte de crédit en plastique, aux points de vente qui sont équipés de la technologie de communication en champ proche, c’est-à-dire en approchant leur téléphone intelligent de l’appareil du vendeur. Une carte SIM sécurisée détiendra les informations de l’utilisateur ainsi que les mots de passe de la carte de paiement.

« L’arrivée de notre portefeuille mobile constitue un volet important de notre vision d’une expérience mobile où les Canadiens pourront accéder rapidement et en toute sécurité aux cartes qu’ils transportent dans le portefeuille de leur téléphone intelligent », a expliqué David Robinson, vice-président, Marchés émergents chez Rogers. Ce portefeuille, en alliance avec MasterCard Canada, pourra recevoir des fonds à utiliser par le biais d’une carte virtuelle prépayée Rogers MasterCard.

L’arrivée de cette technologie au Canada pourrait changer les habitudes des Canadiens en matière de paiement mobile. Une étude de la firme  Harris Decima, réalisée pour le compte de Rogers Communications, rapportait que près du tiers des propriétaires canadiens de téléphones intelligents ont effectué un paiement mobile au cours de la dernière année. Également, plus de la moitié des utilisateurs de téléphones intelligents compatibles avec la technologie de communication en champ proche ont déclaré avoir effectué un paiement mobile au cours de la dernière année.

Rogers Communications souhaite ouvrir la voie à de nouveaux modes de paiement plus rapides pour les utilisateurs canadiens.  « Nous considérons cette innovation comme le premier jalon d’une série de services transactionnels novateurs que nous offrirons à nos abonnées au cours des prochaines années », a affirmé Jeppe Dorff, vice-président, Services de transactions chez Rogers.

Rappelons que les entreprises Rogers Communications et CIBC avaient annoncé leur intention d’offrir une solution de paiement par téléphone mobile en mai 2012.

Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak
Benjamin Jébrak est journaliste pour le magazine Direction Informatique.

Articles connexes

50 % des PME affirment que le réseau mondial de paiement les a aidées à traverser la pandémie

Mastercard publiait récemment un rapport intitulé « 2022 Borderless Payments Report », qui souligne les défis des petites entreprises et leur recours aux paiements transfrontaliers pour rester à flot pendant la pandémie. Trois mille petites et moyennes entreprises (PME) du monde entier ont été interrogées.

Le Cybercentre d’excellence de Mastercard Canada ajoute une installation de collaboration

Mastercard ajoute une installation de test de solutions informatiques et de collaboration à son Cybercentre d’excellence et de renseignement global de Vancouver, en Colombie-Britannique.

Formation en sécurité informatique pour les petites entreprises

Des petites entreprises auront accès à une nouvelle ressource de formation en matière de sécurité informatique.

Programmes de formation en cybersécurité pour les femmes et PANDC

L'entreprise Mastercard finance des programmes de formation en cybersécurité au centre Rogers Cybersecure Catalyst pour les femmes et pour les personnes autochtones, noires et de couleur (PANDC).

Données de cartes volées au prix d’un café latté

Un rapport produit par NordVPN affirme que des informations de cartes de paiement volées ne coûtent en moyenne que 6,50 dollars canadiens sur les marchés noirs, c'est-à-dire le coût approximatif d'un café latté.