Rogers déploie son réseau LTE à Montréal

Même si aucun appareil n’est encore disponible pour supporter cette technologie, Rogers lance aujourd’hui son réseau sans-fil Long Term Evolution (LTE) à Montréal, Toronto et Vancouver.

En incluant le réseau lancé cet été à Ottawa, Rogers soutient que ce sont 5,5 millions de Canadiens qui ont accès à cette technologie qui peut offrir des vitesses théoriques de téléchargement de jusqu’à 75 mégabits par seconde (Mbps). Les utilisateurs doivent toutefois s’attendre à des vitesses moyennes variant entre 12 et 25 Mbps.

À mesure que le choix d’appareils s’élargira, Rogers augmentera la capacité de son réseau pour offrir des vitesses de téléchargement théoriques de jusqu’à 150 Mbps.

« D’ici quelques années, la LTE pourrait offrir des vitesses atteignant 1 gigabit par seconde, mais nous n’en sommes pas encore là. La norme HSPA+, couramment utilisée en ce moment, est passée de 3,6 Mbps à 42 Mbps en quelques années. La même chose se produira avec la LTE », a révélé Sylvain Roy, président de Rogers Québec, en conférence de presse.

À ce jour, seule une partie de l’île de Montréal est couverte par la LTE. Une plus grande partie de la région métropolitaine sera couverte d’ici la fin de l’année ou au début de 2012 (voir photo).

Ce dernier dit ignorer si l’iPhone 5, dont la sortie doit être annoncée par Apple le 4 octobre, sera compatible avec cette technologie.

Chose certaine, Rogers offrira la tablette HTC Jetstream dès le 18 octobre. L’entreprise prévoit également que deux téléphones compatibles avec la LTE, conçus respectivement par Samsung et HTC, seront lancés au cours des prochaines semaines.

Pour profiter du nouveau réseau, les abonnés devront pour le moment se procurer une clé Internet compatible avec le réseau LTE. La clé en question coûte 169,99 dollars sans abonnement et 79,99 dollars avec un abonnement de trois ans.

M. Roy a déclaré que d’ici la fin de l’année, environ 10 millions de Canadiens pourront avoir accès à la technologie LTE.

À lire également :

Rogers déploie son premier réseau LTE Bell lance son réseau LTE à Toronto

Pour consulter l’édition numérique du magazine de septembre de Direction informatique, cliquez ici

Denis Lalonde
Denis Lalondehttp://www.directioninformatique.com
Denis Lalonde est rédacteur en chef chez Direction informatique, développant des contenus et services uniques pour les spécialistes des technologies de l’information en entreprise à travers la province de Québec, tant à l’imprimé que sur le Web. Il s’est joint à IT World Canada, l’éditeur de Direction informatique, après avoir travaillé plus de cinq ans chez Médias Transcontinental pour les publications LesAffaires.com et le Journal Les Affaires. Journaliste accompli à l’aise sur toutes les plateformes médiatiques, Denis a également travaillé au Journal de Montréal, au portail Internet Canoë et au Réseau de l’information (RDI). Twitter: DenisLalonde

Articles connexes

Rogers, Shaw et Québecor signent une entente définitive concernant la vente de Freedom Mobile 

À la suite d’une entente annoncée 17 juin dernier, Rogers Communications, Shaw Communications et Québecor annoncent aujourd'hui avoir conclu une entente définitive concernant la vente de Freedom Mobile à Vidéotron, une filiale de Québecor, sous réserve des approbations réglementaires et de la finalisation de la fusion de Shaw et Rogers, annoncée le 15 mars 2021.

Rogers espère maintenant conclure sa fusion avec Shaw à la fin de l’année

Rogers Communications a repoussé la date de clôture prévue de son acquisition de Shaw Communications pour 26 milliards de dollars canadiens au 31 décembre 2022.

La concurrence peut-elle accroître la résilience du Réseau ?

Le chef de la direction de Rogers, Tony Staffieri, et son nouveau directeur de la technologie, Ron McKenzie, ont comparu devant le Comité permanent de l'industrie et de la technologie de la Chambre des communes le 25 juillet pour fournir des détails sur la panne du réseau national de l'entreprise le 8 juillet. Au cours de la discussion, des députés ont interrogé les deux dirigeants sur les engagements pris par l'entreprise pour éviter que cela ne se reproduise.

« Des pannes, ça arrive », déclare le président du CRTC

Le chef de l'organisme de réglementation des télécommunications du Canada a déclaré que l'énorme panne de réseau Internet et sans fil de ce mois-ci chez Rogers pourrait entraîner une réglementation accrue de l'industrie, mais a également suggéré que rien ne pouvait être fait par l'organisme de réglementation pour empêcher les interruptions de service.

Plus de conditions aux opérateurs de télécommunications à la suite de la panne de Rogers

Le gouvernement fédéral pourrait imposer davantage de conditions aux fournisseurs de télécommunications pour améliorer leur résilience alors que l'enquête sur l'énorme panne de Rogers du 8 juillet se poursuit, a déclaré le ministre de l'Industrie devant un comité de la Chambre des communes.