Révision de l’ALENA : trois changements potentiels liés aux TI

Les négociations à Washington relatives à la révision de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) pourraient avoir des effets sur diverses industries au Canada qui s’appuient sur les technologies de l’information.données, stockage, trafic

Selon IT World Canada, « le secteur de la technologie pourrait en ressentir des impacts de plusieurs manières ».

1) Le niveau minimum à partir duquel les consommateurs du Canada qui achètent en ligne auprès d’un commerçant des États-Unis doivent payer des frais de douane pourrait être haussé, ce qui aurait comme effet de réduire un incitatif à acheter local.

Des entreprises comme eBay feraient des pressions en faveur de cette augmentation, tandis que des commerçants du Canada s’y opposeraient.

2) Les exigences réglementaires canadiennes relatives à la souveraineté des données, c’est-à-dire au stockage de données canadiennes au Canada, pourraient être assouplies, en particulier celles qui visent l’industrie financière et les données d’états financiers, ainsi que les organismes publics, pour des raisons de juridictions de procédures judiciaires.

Ce changement pourrait être à l’avantage des fournisseurs étatsuniens de services de nuage informatique public, qui ont dû investir dans des installations canadiennes pour se conformer.

3) Des lois relatives à la propriété intellectuelle du contenu numérique pourraient être renégociées. La législation étatsunienne serait plus favorable aux propriétaires de droits de propriété intellectuelle que celle du Canada.

Lire l’analyse complète sur le site d’IT World Canada, une publication soeur de Direction informatique basée à Toronto

Lire aussi :

L’IdQ propose de taxer les achats en ligne effectués hors Québec

Outil de cartographie internet pour suivre les données

Cartographie du transfert de données via les États-Unis

Articles connexes

Les États-Unis au quatrième rang, le Canada au cinquième sur l’échelle de la cybersécurité

Le Canada se classe au cinquième rang parmi 20 pays pour sa préparation et sa réponse aux menaces de cybersécurité, selon une norme créée par une revue universitaire et un fournisseur de sécurité.

Partenariat entre Mon commerce en ligne et le Mouvement Desjardins pour le commerce de détail au Québec

Mon commerce en ligne, une initiative de l'Association québécoise des technologies (AQT)  et de l'École des entrepreneurs du Québec (EEQ) pour soutenir le commerce de détail québécois dans l'adoption des technologies et des services numériques, annonce un partenariat avec le Mouvement Desjardins pour appuyer ses membres œuvrant dans le commerce de détail à adopter des technologies et des services numériques afin d'augmenter leur compétitivité et accroître leurs ventes en ligne.

Le Canada signe des accords avec Volkswagen et Mercedes-Benz pour la fabrication des batteries de véhicules électriques

Le Canada a signé un protocole d'entente avec les constructeurs automobiles allemands Volkswagen et Mercedes-Benz pour leur fournir des matériaux de batterie pour véhicules électriques (VÉ).

CORRECTION : L’application canadienne Alerte COVID retirée après deux ans

L'application canadienne pour les téléphones intelligents Alerte COVID, développée au plus fort de la pandémie de COVID-19 pour avertir les gens lorsqu'ils ont été en contact étroit avec une personne infectée par le virus, a officiellement pris sa retraite.

Le Canada demande au G7 un groupe de travail sur la cybersécurité

Face à ce qu'il appelle les « cyberactivités malveillantes » de la Russie dans sa guerre contre l'Ukraine, le Canada exhorte les pays du G7 à créer un groupe de travail pour partager les meilleures pratiques en matière de cybersécurité afin de protéger leurs infrastructures essentielles de TI et de télécommunications.