Revenus en baisse pour BlackBerry

BlackBerry a annoncé une perte nette de 117 millions de dollars américains au troisième trimestre de son année financière 2017.Logo de BlackBerry

De septembre à novembre, elle a enregistré des revenus de 289 millions de dollars, contre 548 millions pour la même période en 2015. Le segment des logiciels et des services lui a rapporté 160 millions de dollars.

Ces résultats reflèteraient le changement d’orientation décidé par l’entreprise ontarienne, qui a annoncé en septembre dernier qu’elle arrêtait de produire des téléphones pour se concentrer sur les logiciels.

« BlackBerry est désormais une entreprise de logiciels, a souligné, par communiqué, son PDG, John Chen. Le nombre d’appareils connectés continuant à foisonner, nous nous attendons à voir la demande augmenter dans nos domaines de prédilection, dont la sécurité et les logiciels embarqués. »

l’entreprise mise notamment sur sa filiale QNX, dont le système QNX équiperait 60 millions de véhicules. Depuis le mois dernier, QNX teste une voiture sans conducteur sur les routes de l’Ontario. De plus, BlackBerry a officiellement ouvert hier, à Ottawa, un centre de recherche sur les véhicules autonomes et connectés. Elle compte se concentrer sur le créneau des logiciels et de la sécurité qu’elle vise développer en établissant notamment des partenariats avec des acteurs de l’industrie automobile, dont Ford.


Lire aussi :

Trois véhicules sans conducteur testés sur des routes de l’Ontario

BlackBerry renonce aux téléphones au profit des logiciels

QNX : BlackBerry et Ford se rapprochent

Articles connexes

Accord entre BlackBerry et Magna pour collaborer sur des solutions d’aide à la conduite

BlackBerry a conclu un accord pluriannuel avec Magna International, un fabricant canadien de composants automobiles, pour intégrer des solutions avancées de systèmes d'aide à la conduite (SAAC) dans les produits Magna.

BlackBerry QNX OS obtient une autre certification de sécurité critique

BlackBerry annonce  que son système QNX OS for Safety 2.2 sera certifié au niveau 4 d'intégrité de sécurité, le niveau le plus élevé de la norme de sécurité EN 50125 établie par le Comité européen de normalisation en électronique et en électrotechnique (CENELEC).

Red Hat et General Motors collaborent sur les véhicules définis par logiciel

Dans le cadre du Red Hat Summit 2022, le fournisseur de solutions en code source libre Red Hat et General Motors (GM) ont annoncé un partenariat pour aider à faire progresser les véhicules définis par logiciel.

GSoft parmi les sociétés les mieux gérées au Canada

L'entreprise de logiciels montréalaise GSoft fait partie des sociétés les mieux gérées au Canada par selon le classement de Deloitte. L'entreprise a enregistré plus de 100M de dollars de revenus en 2021 et prévoit engager plus de 200 nouveaux talents au cours de la prochaine année.

Un RAT à bas prix très utile aux pirates, selon des chercheurs de BlackBerry

L'une des raisons pour lesquelles le nombre de cyberattaques ne cesse d'augmenter est que le coût des outils de piratage pour les cybercriminels ne cesse de baisser. Les offres de logiciel en tant que service sont courantes, mais certains développeurs sans scrupules maintiennent le prix de leurs outils à un bas niveau.