Revenus en baisse chez Peak Positioning au premier trimestre

Peak Positioning rapporte des revenus de 13 560 dollars et une perte nette de 303 456 dollars pour le premier trimestre de son année financière 2014.Logo de Peak Positioning

Peak Positioning, une entreprise de Montréal qui développe des solutions de protection des données et d’autres solutions logicielles qui ont trait aux appareils informatiques mobiles, rapporte ainsi des revenus qui sont inférieurs de 93 % aux revenus de 195 149 dollars qu’elle avait comptabilisés pour le premier trimestre de son année financière 2013.

Peak Positioning précise que ses revenus du premier trimestre 2014 proviennent de services de consultation dans le cadre de ses nouvelles activités de développement de services Web. Pour la même période en 2013, les revenus de Peak avaient été tirés de royautés.

Les dépenses trimestrielles de Peak Positioning ont été de 317 016 dollars, alors qu’elles avaient été de 274 607 dollars au premier trimestre de son année financière 2013. Parmi ces dépenses, 105 107 dollars sont liés à des activités de recherche et développement. Lors du premier trimestre de son année financière 2013, l’entreprise avait consacré 126 428 dollars à la R-D.

La perte nette de 303 456 dollars qui est rapportée par Peak Positioning pour son premier trimestre 2014, qui s’est terminé le 31 mars 2014, est supérieure de 281 % à la perte nette de 79 458 dollars qui avait été rapportée pour le premier trimestre de l’année financière 2013.

Peak Positioning mentionne que son premier trimestre 2014 a été marqué par la signature d’une entente visant l’acquisition des actifs de la place de marché Quickable. De plus, Peak a annoncé le 2 juin 2014 avoir obtenu l’approbation de la Bourse pour cette acquisition.

Cette acquisition de Peak Positioning doit lui permettre d’aller de l’avant avec l’acquisition de 51 % des actions de l’entreprise LongKey Hong Kong et avec un protocole d’entente qui prévoit un droit de commercialisation de Quickable en Chine pour la filiale LongKey Software. Cette entente est basée sur un modèle de partage des revenus.

Articles connexes

Vol majeur de données sur un milliard de Chinois non confirmé

Les experts en cybersécurité ne peuvent toujours pas confirmer les affirmations d'une personne vendant ce qu'elle prétend être des bases de données d'informations sur un milliard de résidents chinois supposément volées au service de police de Shanghai.

Début des consultations sur l’utilisation de mmWave pour la 5G

Le gouvernement du Canada demande aux Canadiens leur opinion sur une politique et un cadre d'octroi de licences pour une classe de signaux sans fil à haute fréquence appelés ondes millimétriques (mmWave), un élément fondamental pour tirer le plein potentiel des services cellulaires 5G.

La firme d’ingénierie WSP cible le filon des services-conseils numériques

La firme de services d’ingénierie WSP se concentrera davantage sur la commercialisation de services-conseils numériques auprès de clients dans le cadre de sa nouvelle stratégie de croissance interne et par acquisitions.

Des entreprises s’attendent à de l’aide de l’État pour investir dans des technologies propres

Neuf dirigeants sur dix de moyennes entreprises du Canada ayant répondu à un sondage produit par KPMG se disent préoccupés par les répercussions du conflit en Europe sur l’économie, l’industrie et les entreprises.

Financement fédéral pour les semi-conducteurs et la photonique d’ici

Les industries locales de semi-conducteurs et de photonique au Canada auront accès à de nouvelles sources de financement fédéral.