Résultats financiers pour des entreprises réseautées


Jean-François Ferland - 04/09/2009

Datacom, Intercâble ICH, Shopmedia, Prestige Télécom et iWeb, toutes des entreprises dont les activités ont trait de près ou de loin à la réseautique, ont diffusé les résultats de leurs trimestres financiers qui ont pris fin le 30 juin dernier.

Datacom

L’entreprise Datacom de Laval, qui est spécialisée en solutions de gestion de flottes et en systèmes de protection contre le vol de véhicules, a produit des revenus de 1,7 M$ lors du deuxième trimestre de son année financière 2009. Ces revenus ont en recul de 9,2 M$ en comparaison avec ceux du premier trimestre de l’année financière 2008. Toutefois, des dépenses moindres font en sorte que la perte nette du trimestre est de 52 763 $. La perte nette de 974 088 $ du trimestre correspondant de l’année financière précédente avait été influencée notamment par une dévaluation d’actifs de 486 000 $.

Pour le premier semestre complété, Datacom rapporte des revenus de 3,4 M$ et une perte nette de 354 918 $. Les six premiers mois de l’année financière précédente s’étaient soldés par des revenus de 4,8 M$ et une perte nette de 2 M$. Le déficit de l’entreprise a franchi la barre des 30 M$.

Datacom a récemment annoncé l’établissement d’une entente avec l’entreprise BSM Technologies de Woodbridge, en Ontario, afin de procéder à sa fusion avec la filiale BSM Wireless qui commercialise des solutions d’entretien, de sécurité et de suivi en temps de flottes de véhicules par les réseaux mobiles. Au terme du processus, les actionnaires de BSM détiendront une majorité d’actions de la nouvelle entité nommée BSM Datacom.

Intercâble ICH

L’entreprise Intercâble ICH de Montréal, qui exploite un réseau à très haut débit dans l’île de la Réunion, rapporte des revenus de 258 061 $ pour le premier trimestre de son année financière 2009. L’entreprise n’avait pas produit de revenu lors du premier trimestre de l’année financière précédente. Des dépenses directes de 721 729 $ et les dépenses d’exploitation en croissance expliquent en partie la perte nette de 1,9 M$, qui est supérieure de 67 000 $ à la perte nette du trimestre équivalent de l’année financière précédente.

Pour le premier semestre, les revenus totalisent 429 437 $, mais les dépenses directes de 1,5 M$ et des dépenses d’exploitation à la hausse font en sorte que l’entreprise rapporte une perte nette de 4,8 M$, contre une perte nette de 3,1 M$ pour les six premiers mois de l’exercice financier 2008. Le déficit de l’entreprise est maintenant supérieur à 16 M$.

Au cours du trimestre, Intercâble ICH a obtenu, par le biais de la filiale Intercâble Africa, un emprunt pouvant atteindre 20,8 M$ de la part d’une firme en investissement et de la Mauritius Commercial Bank, qui est un des actionnaires de l’entreprise. Un placement privé de 1,5 M$ a aussi été obtenu au cours du trimestre. Soulignons que l’entreprise québécoise est aux prises avec un différend juridique avec le fournisseur France Télécom quant à l’utilisation d’infrastructures souterraines, ce qui fait que certains déploiements de filage de réseau ont cessé en mai 2008 jusqu’à ce que la question soit réglée.

Shopmedia

Shopmedia de Montréal, une entreprise de Montréal qui développe un réseau social nommé Hibe, rapporte des revenus de 2 595 $ pour le deuxième trimestre de son année financière 2009. Douze mois plus tôt, les revenus trimestriels étaient de 924 $. Les dépenses d’exploitation de l’entreprise, qui incluent 596 699 $ en salaires, charges sociales et honoraires, font en sorte que l’entreprise rapporte une perte nette de 734 910 $. Lors du trimestre équivalent de l’année financière précédente, un bénéfice net avait été rapporté en raison de l’obtention d’un crédit d’impôt de 700 058 $. Le crédit d’impôt du récent trimestre est de 50 000 $

Au cours du trimestre, des administrateurs ont dû payer des pénalités dans le cadre de la normalisation du statut d’émetteur de l’entreprise auprès de l’Autorité des marchés financiers.

Pour les six premiers mois de l’année financière, les revenus totalisent 9 767 $ et la perte nette est de 1,4 M$, alors que le premier semestre de l’année financière 2008 avait produit des revenus de 1 933 $ et une perte nette de 445 214 $. Alors que le déficit est maintenant de près de 5 M$, l’entreprise dit être en train d’évaluer des sources de financement potentielles.

Prestige Télécom

Prestige Télécom de Baie-d’Urfé, qui est spécialisée en services d’ingénierie, d’approvisionnement, d’installation et de soutien en réseautique, rapporte des revenus de 31,1 M$ pour le premier trimestre de son année financière 2009. De ces revenus, 9,7 M$ proviennent de mandats d’ingénierie et 6,9 M$ de mandats d’installation, alors que 14,5 M$ proviennent des activités de l’entreprise Radian, spécialisée en construction d’infrastructures de réseautique, dont l’acquisition a été complétée en décembre 2008. Lors du premier trimestre de l’année financière précédente, les revenus de Prestige Télécom avaient totalisé 11,7 M$.

L’entreprise rapporte un bénéfice net trimestriel de 102 082 $, alors qu’une perte nette de 1,5 M$ avait été obtenue au terme de la période correspondante de l’année financière précédente. Ce bénéfice net a été appliqué à la réduction du déficit, qui est maintenant de 16,4 M$.

iWeb

L’entreprise iWeb de Montréal, qui fournit des services d’hébergement Internet et d’infrastructure TI, rapporte des revenus de 7,3 M$ pour le troisième trimestre de son année financière 2009. Le trimestre correspondant de l’année financière précédente avait généré des revenus de 4,1 M$. Le bénéfice net est d’un peu plus de 1 M$, alors d’un bénéfice net de 22 974 $ avait été obtenu douze mois plus tôt.

Au cours du trimestre, Groupe iWeb a annoncé qu’elle avait dépassé le cap des 10 000 serveurs dédiés. L’entreprise a également fait l’acquisition de la firme NetSimplify de Montréal.

Pour les neuf mois complétés de l’année financière en cours, Groupe iWeb rapporte des revenus de 20,1 M$, soit près du double des revenus des trois premiers trimestres de l’année financière 2008. L’entreprise rapporte toutefois une perte nette de 470 632 $, alors qu’un bénéfice net de 50 461 $ avait été obtenu l’année précédente.

Jean-François Ferland est journaliste au magazine Direction informatique.




Tags: , , , , , , , , ,

À propos de Jean-François Ferland

Jean-François Ferland a occupé les fonctions de journaliste, d’adjoint au rédacteur en chef et de rédacteur en chef au magazine Direction informatique.


Google+